Le hurdleur algérien Abdelmalik Lahoulou a terminé à la 8e place du 400m haies au meeting de Stockholm (Suède), comptant pour la Ligue de diamant, jeudi dernier, en couvrant la distance en 51’82, loin de ses derniers résultats. La course a été remportée par le champion du monde norvégien Karsten Warholm avec un temps de 47 ’85 devant l’Américain TJ Holmes (49’25) et l’Irlandais Thomas Barr (50’28).

Waeholm (23 ans), a déclaré : «Je suis très heureux de ma course. J’ai réussi à faire 13 pas avant l’obstacle neuf, ce qui est vraiment bien dans ces conditions alors peut-être que c’est l’année où je vais aller loin. Je suis impatient pour retrouver la prochaine étape à Oslo.» Des observateurs et spécialistes estiment qu’en dehors des chiffres établis par le vainqueur de ce 400m haies de Stockholm, où il a fait très froid avec un vent très fort, tous les autres résultats sont «modestes». Quant à notre champion arabe et africain du 400 m haies, Lahoulou, et en dépit de son temps moyen réalisé, il explique, sur sa page facebook, que «c’est une très belle course, mais c’est bien dommage qu’il y ait trop de vent et une température de 07. Je suis content de ma prestation et j’espère faire mieux la prochaine fois. C’est juste une compétition et comme toujours je suis calme et bien optimiste.» Lahouou, déjà branché sur son prochain meeting prévu le 03 juin à Prague, insiste en indiquant qu’«en ce qui concerne la performance, ce n’est pas toujours la forme mais ce sont des meetings de préparation et personnellement je suis satisfait.» Pour le hurdler algérien «le travail continue pour mes deux objectifs principaux qui sont les Jeux africains au Maroc, l’été prochain et les championnats du monde de Doha prévus du 27 septembre au 6 octobre 2019.»

Les bonnes performances du meeting
Des autres résultats de ce meeting de Stockholm, on citera la confirmation de la Britannique Asher-Smith sur 200 m. En effet, Dina Asher-Smith a confirmé sa très bonne forme actuelle en remportant en 22 sec 18 le 200 m de ce meeting de Ligue de diamant de Stockholm, soit la meilleure performance mondiale. Dina Asher-Smith (23 ans), triple championne d’Europe l’été dernier à Berlin (100, 200 et 4×100 m), a largement devancé la championne olympique jamaïcaine Elaine Thompson (22 sec 66) et la championne du monde néerlandaise Dafne Schippers (22 sec 78). A l’issue de sa course, Asher-Smith a déclaré que «Je suis très heureuse de cette performance. Mon objectif était de venir gagner et de courir ma propre course, ce qui est très important dans une course de ce calibre. Je ne m’attendais pas à courir ce genre de temps car il fait assez froid dehors» avant de conclure en rappelant que «la semaine prochaine ce serait le meeting de la Ligue de diamant de Rome de l’IAAF avant que je ne reprenne l’entraînement.»

Le temps rapide de Kendra Harrison
D’autre part, l’Américaine Kendra Harrison, détentrice du record du monde du 100 m haies, s’est imposée en 12 sec 52, un temps rapide réalisé dans des conditions difficiles. Harrison (26 ans) a devancé sa compatriote Sharika Nelvis (12 sec 69) et la Nigériane Tobi Amusan (12 sec 85) dans la fraîcheur du stade olympique de Stockholm (12 degrés et un vent très frais). Recordwoman mondiale de la discipline (12 sec 20), Harrison vise cette année son premier grand titre en plein air aux Mondiaux de Doha, alors qu’elle avait manqué la qualification pour les Jeux de Rio et terminé 4e des Mondiaux de Londres en 2017, en étant à chaque fois favorite. De son côté, le médaillé d’argent du Kenya, Timothy Cheruiyot (3 ans), qui a remporté pas moins de sept courses sur le circuit de la Ligue de diamant de l’IAAF la saison dernière a réaffirmé son autorité sur le mile métrique, avec une impressionnante victoire en 3: 35.79. Il a devancé Souleiman Ayanleh (Djibouti (3:37.30 et le Norvegien Ingebrigtsen (3:37.30 également). Cheruiyot a déclaré à l‘issue de la course que «Je suis heureux aujourd’hui parce que j’ai gagné. Il fait froid mais j’ai fait de mon mieux. C’était rapide, presque 1:52 à 800m» en insistant sur le fait que «Je dois bien me préparer pour les championnats du monde, nous verrons comment ça se passe.»