On jubile sur la page officielle Facebook de la wilaya. Et pour cause. Le wali aura tiré son épingle du jeu par rapport au syndrome du rejet populaire secrété par le Hirak. Du moins à Souani, une commune frontalière (relevant de la daïra de Bab El Assa) où le premier responsable de la wilaya a effectué « sans incident » mercredi 22 mai, en compagnie du P/APW, sa première sortie ramadhanesque sur le terrain pour une visite de travail et d’inspection à laquelle la presse locale n’a curieusement pas été conviée pour la couverture, contrairement aux sorties précédentes. Au titre des projets inscrits dans ce cadre, l’on a cité 5 volets, à savoir la jeunesse et les sports, l’éducation nationale, les équipements publics, l’aménagement urbain et le cadre de vie des habitants. Sur une photo, version photographe attitré de la wilaya, un comité d’accueil composé essentiellement de jeunes, « politiquement corrects ». C’est à une véritable opération de charme que s’est prêté le wali à cette occasion, dédiée aux exigences des relations publiques, si l’on se base sur le compte-rendu publié sur ladite page. Qu’on en juge. Le wali a saisi cette opportunité pour faire un tour à travers certains quartiers où il a rencontré des habitants qui lui ont souhaité la bienvenue (sic) et lui ont fait part de leurs préoccupations relatives à l’éclairage public, le logement social, l’habitat rural, l’aménagement urbain… Dans ce sillage, le premier responsable de la wilaya a rendu visite à une famille démunie avec à sa charge 4 enfants handicapés ; les services de la DAS et de l’APC ont été instruits de prendre en charge les besoins de cette famille nécessiteuse en ce mois de solidarité. D’autres sites ont été inspectés dans le cadre de cette sortie, à l’instar d’une école primaire et une annexe de l’Onaea ainsi que la polyclinique où la maternité entrera en service en septembre prochain. Par ailleurs, il faut signaler qu’en matière de communication, la wilaya vient de publier sur sa page officielle un avis à l’adresse de la population, stipulant que « suite à une demande pressante de nombreux citoyens de la wilaya de Tlemcen, une boîte de messagerie électronique sous l’adresse suivante wilayamessages@gmail.com est mise à la disposition des citoyens afin de proposer des suggestions ou de soumettre des requêtes liées à leur cadre de vie spécifique. Ces préoccupations seront prises en charge par les services compétents, dans les meilleurs délais », précise-t-on à ce sujet.
E. H. T.