Le Front El-Moustakbal a annoncé, samedi dans un communiqué, qu’il n’allait pas déposé son dossier de candidature à la Présidentielle prévue le 4 juillet prochain. Dans un communiqué rendu public au terme d’une réunion du Bureau national du parti, le Front El-Moustakbal a précisé que la direction du parti « a décidé de ne pas déposer le dossier de candidature à la Présidentielle« , en raison des derniers développements qu’a connu la scène politique, notamment « à l’ombre d’une situation générale exceptionnelle qui a influencé la vie politique et socioéconomique du pays« . Parmi les raisons à l’origine de cette décision, le parti a cité « le gel régnant et engendrant l’absence d’une réelle et sérieuse préparation de cette phase importante, la non installation de la commission indépendante requise pour garantir la transparence et l’intégrité de la Présidentielle à travers toutes ses étapes, l’absence d’une rivalité politique susceptible d’imprimer la Présidentielle d’un climat de transparence« . Aussi, le Front El-Moustakbal a évoqué « l’absence de conditions nécessaires et d’un climat populaire favorable pour une participation massive et la non concrétisation du dialogue auquel a appelé l’institution de l’Armée nationale populaire (ANP)« . Par ailleurs, le Front El Moustakbel (FM) qui a parachevé son dossier de candidature à cette élection y compris la collecte des signatures, a affirmé son attachement au processus politique Constitutionnel en tant que choix unique à même de garantir à l’Algérie sa stabilité et au peuple algérien la liberté d’exprimer sa souveraineté dans le cadre de la démocratie. La même formation a estimé que les élections transparentes et régulières étaient le meilleur et unique moyen de surmonter la crise que traverse le pays. De son côté, l’Alliance nationale républicaine (ANR) a annoncé samedi sa décision de suspendre sa participation à la présidentielle.