En quelques jours, l’information a fait rapidement le tour de la toile mondiale. Sites d’information (algériens et étrangers) l’ont publié et les internautes l’ont partagé avec célérité : Cristiano Ronaldo a fait un don de 1,5 million de dollars à la Palestine. Toutefois, la « fièvre » est subitement descendue depuis hier après le démenti fait l’agence de management de la star portugaise. « C’est une fausse histoire, comme beaucoup d’autres histoires à propos de Cristiano Ronaldo » avait affirmé son porte parole.  

Une Fake News dont le cheminement donne une idée sur l’imbroglio que peut susciter cette arme fatale de la mondialisation qu’est le web.  En suivant les traces de cette information à la source, il s’avère que la première publication concernant ce sujet remonte au 14 mai dernier. Un site albanais, enregistré en Macédoine, « infoshqipmedia« , titrait « Ronaldo impressionne par son geste en faisant un don de 1,5 million d’euros pour l’iftar en Palestine« .

L’auteur de l’article cite comme source « certains médias étrangers» sans plus de précisions. Le lendemain, « 9SportPro », un site d’information spécialisé dans le sport, reprend l’information avec les mêmes photos.

Le site étant très suivi par les « footeux » de différents pays permet ainsi à cette « info » de se propager rapidement. Néanmoins la « crédibilité » est venue d’ailleurs. Le 16 mai, une ONG entre en jeu. La Onwadan’s charity foundation, basée au Nigeria, publie un tweet annonçant l’ « info » et  en montrant une photo du joueur avec une écharpe aux couleurs du drapeau palestinien. Le texte ne mentionne aucune source

Le tweet de l’ONG « Onwadan’s charity foundation »

Ainsi, cette ONG est venue donner encore plus de crédibilité à la Fake news, ce qui a suffit pour sa propagation dans plusieurs régions du monde, essentiellement dans les pays musulmans. Les algériens (surtout les fans du joueur) ont été nombreux à y avoir cru et à l’avoir partagé sur les réseaux sociaux.

Cette histoire a fait resurgir d’autres photos-montages de Ronaldo qui se propagent depuis plusieurs années déjà.   L’une d’elles montre l’actuel joueur de la Juventus de Turin (Italie) tenant une affiche en soutien à la Palestine.

Faux. Photoshop est passé par là. Il y a 8 ans, la photo originale montrait autre chose. Cristiano Ronaldo, avec plusieurs autres joueurs du Réal de Madrid s’étaient déplacés à Lorca, une ville espagnole, touchée par un tremblement de terre (11 mai 2011, magnitude 5,1 et avec un bilan de neuf morts et une douzaine de blessés).

La photo originale avant que « photoshop »ne asse dessus.
Une autre photo de la visite des joueurs du Réal Madrid à Lorca. De droite à gauche: Florentino Perez (président du Réal), Krim Benzema, Emmanuel Adebayor (joueur togolais), Ricardo Carvalho (joueur portugais) et Ronaldo

La star portugaise n’est pas le seul à subir des Fake news. Les joueurs algériens ont été également liés à une autre histoire. C’était il y a 5 ans, au Brésil, lors de la coupe du monde dans laquelle la sélection algérienne avait réalisé un brillant parcours. L’information concernait encore une fois la Palestine. Il s’agissait de la « décision des joueurs algériens de verser les primes de matchs du mondial aux habitants de Gaza« . Une « info » reprise par plusieurs médias, internationaux et locaux, à l’époque. Elle avait fait beaucoup de bruit et pourtant c’était une Fake news, plutôt un Hoax, le terme utilisé en 2014 pour définir une fausse information.

@SalimKoudil

19h19 (8): Les « 4B » made in Iran