Trois fonctionnaires du Crédit populaire d’Algérie (CPA) ont été placés, jeudi dernier, sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près le tribunal de Bouira, pour détournement d’argent, a indiqué une source sécuritaire. Dans un communiqué rendu public par la cellule de communication de la sûreté de wilaya, le juge instructeur a placé aussi neuf autres personnes sous contrôle judiciaire. 35 personnes ont été auditionnées par le parquet dans cette affaire qui n’a pas encore livré tous ses secrets. La même source a révélé, par ailleurs, que 65 clients de la banque ont déposé des plaintes au niveau de la brigade financière et économique. Ces derniers ont constaté que l’argent déposé au niveau des comptes épargnes a été détourné. Un trou financier estimé à 32.5 milliards de centimes et 100 000 euros a été découvert par les enquêteurs de la BEF, a-t-on précisé de même source. M. H.