Les fonctionnaires de la direction du commerce de Sidi Bel Abbès, affiliés au Snapap, ont observé mercredi dernier un sit-in devant le siège de leur direction pour revendiquer l’amélioration de leurs conditions socioprofessionnelles. Les 180 employés de la DCP ont répondu à l’appel de leur syndicat national et observé un second arrêt de travail dans la matinée pour revendiquer entre autres la révision du statut particulier, l’augmentation de leurs salaires et l’attribution des primes. Ils ont également exigé une protection au moment de l’accomplissement de leur mission à travers les marchés, vu la situation actuelle. Les fonctionnaires de la DCP refusent d’établir des procès-verbaux à l’encontre des commerçants, indiquant que leur mission se limite au contrôle de la pratique commerciale. Outre les revendications soulevées au niveau national, les grévistes ont évoqué les nombreux problèmes auxquels ils sont confrontés au quotidien et ont exigé qu’on les dote des moyens matériels nécessaires et de leur ouvrir de sessions de formation pour améliorer leurs compétences.