Le boulevard de la promenade de la Macta, le jardin public, la place El Wiaam sont devenus en ces nuits du mois de jeûne la destinée préférée des familles en quête de détente après une journée de fatigue. Après les achats de vêtements en prévision de l’Aïd pour la majorité, les parents accompagnent leurs enfants au boulevard de la promenade de la Macta, un vrai espace pour décompresser et respirer l’air.
Les enfants fuyant l’exiguïté des appartements et après une journée de cours font le long du boulevard en vélo ou avec des patins et les plus jeunes attirés par les jets d’eau à partir du niveau du sol avec des jeux de lumière multicolore, ils courts dans tous les sens et se mouillent au moment où leurs parents prennent des photos pour immortaliser ces instants. Les grands, quant à eux, soit ils s’attablent aux terrasses des crémeries ou sur des bancs sous les arbres et entament des discussions avec d’autres personnes qu’ils rencontrent sur place. Ils n’ont pas mieux trouvé qu’une promenade le long du boulevard de la Macta, planté de palmiers, et ornementé de jets d’eau.
D’autres familles préfèrent emmener leurs enfants au jardin public. Ce joyau du faubourg Thiers offre à ses visiteurs la quiétude dont tout un chacun a besoin et aussi un lieu de distraction pour les enfants qui y trouvent des balançoires, un bassin halieutique, deux jets d’eau, des animaux, nombreuses espèces d’arbres et des endroits fleuris, qui rendent l’endroit plus frais et plus agréable. Les familles habitant le quartier Sidi Djilali et les habitants des communes préfèrent, quant à elles, la place El wiaam où les enfants trouvent un mini manège pour jouer et les grands s’attablent aux terrasses des crèmeries prendre des glaces, alors que les jeunes y prennent place pour jouer aux cartes ou au domino, attendant l’aube pour entrer chez eux. Les familles en possession d’un véhicule se dirigent vers le lac Sidi Mohamed Benali, où des «Khaimates» touristiques s’y sont installées comme chaque année, pour animer les nuits ramadanesques.
Rassurés de la présence des policiers en tenue et civil, les promeneurs de la Macta, de la place El wiaam et du jardin public peuvent veiller jusqu’à une heure tardive de la nuit, en toute tranquillité. n