Insatisfaits du retard du versement de leur allocation de solidarité pour le mois de Ramadhan, des bénéficiaires ne cessent de revendiquer de prendre leur problème en compte, en vain.
Les responsables qui avaient annoncé précédemment que l’opération de solidarité se passerait dans les normes et toutes les pensions seront versées à leurs bénéficiaires avant le mois sacré, n’ont pas tenu leurs promesses, ont déploré un nombre de démunis de la commune de Sidi Bel Abbès, qui ont désespéré de faire le tour des bureaux de poste et des services de l’APC, sans trouver d’oreille attentive à leur calvaire. « Nous sommes dans le besoin de cette pension qui aurait servi à faire des achats pour le Ramadhan », revendiquent-ils. Depuis une dizaine de jours, les guichetiers de l’APC leur ont expliqué que les dossiers ont été validés et leurs noms figurent parmi les bénéficiaires mais arriver au bureau de poste, ils ne trouvent pas l’argent dans leur compte CCP. Que faire et comment sortir d’une telle situation qui dure et leur pèse trop ? Pour se justifier, les responsables d’Algérie Poste leur ont expliqué que l’opération d’ouverture de comptes courants postaux et des mandats a été achevée, à l’exception de certains comptes non validés par le centre régional des chèques d’Es Senia, ils seront rectifiés et retransmis pour leur régularisation.