Selon le communiqué de la Sûreté de wilaya de Sidi Bel Abbès, un bilan comparatif de la première semaine de ce mois de Ramadhan par rapport à la même période de l’année 2018 a connu une baisse. En effet, durant la première semaine, les services de la police ont enregistré 19 affaires relatives aux crimes et délits contre 37 affaires traitées au cours de la même semaine de l’année écoulée. Cette baisse s’expliquerait par l’efficacité du plan sécuritaire mis en place pour le mois de Ramadhan, notamment dans les endroits les plus fréquentés par la population, a indiqué le communiqué de la cellule de la Sûreté de wilaya, qui a mobilisé 3 000 éléments tous grades confondus en tenue et en civil pour sécuriser le territoire de la wilaya. Le nombre d’affaires a concerné en particulier la détention de drogues et de comprimés psychotropes pour leur consommation et commercialisation, qui a connu une hausse, le vol à l’arrachage des téléphones portables, port d’armes blanches prohibées et violences entre individus. Les services de la police mettent à la disposition des citoyens leurs numéros verts pour dénoncer tout acte criminel, afin de permettre à leurs éléments d’intervenir en temps opportun. N. B.