S’il y avait une information à piquer de l’interview accordée par Djamel Belmadi, sélectionneur de l’équipe nationale, à beIN Sports, ça sera certainement celle qui concerne Ishak Belfodil. L’attaquant fait, a priori, partie des 23 éléments que le sélectionneur de « Fennecs » prendra avec lui pour la Coupe d’Afrique des nations 2019 (21 juin – 19 juillet) en Egypte. Une liste qu’il a déjà établie à « à 90%. A deux ou trois éléments près». La superbe forme affichée par le pensionnaire de Hoffenheim (Bundesliga/Allemagne) depuis le mois de février a persuadé Belmadi de cocher son nom pour le tournoi biennal qui débutera dans un peu plus d’un mois. « Belfodil est dans une bonne forme, il met des buts. Il en est à 15 dans un championnat costaud. Il est présent. Je compte sur lui », a reconnu le driver de l’EN. On ne peut pas faire plus clair pour signifier que Belfodil sera là.
Bounedjah, choix numéro 1
Sur le front de l’attaque, il y aura aussi l’incontournable: Baghdad Bounedjah. L’ex-Harrachi reste, a priori, le choix premium en l’absence qui s’éternise d’Islam Slimani, habituel titulaire au poste lors des dernières compétitions majeures.
Quand Belmadi parle du fer de lance d’Al-Sadd, il décrit un joueur qui « a une faim énorme de briller en équipe nationale. Il ne se pose pas de question et il veut juste marquer des buts. Il se fout de qui il a en face, de l’équipe, du joueur… Je connais bien ce joueur-là.» Toujours dans le secteur offensif, le nom d’un élément circule depuis quelque temps. Il s’agit d’Andy Delort (Montpellier HSC/Ligue 1 française). Le driver des « Fennecs » ne ferme pas la porte à l’arrivée du Montpelliérain : «Sur l’aspect sportif, il s’est manifesté. Demain, s’il a les papiers algériens, il sera pris en considération. Maintenant, ça ne veut pas dire qu’il sera sélectionné mais il sera pris en considération », prévoit-t-il.
Mahrez taille patron ?
Au fur et à mesure que la CAN approche, la présence d’un leader pour le «Club Algérie » est indispensable. Che les «Verts», c’est Riyad Mahrez qui serait appelé à remplir cette mission. «Mahrez est un joueur qui aime profondément le football et il sait qu’il est chanceux de faire de sa passion son métier. Donc aujourd’hui, ça peut être lui le relais » indique Belmadi. Toutefois, le successeur de Rabah Madjer notera que « peut-être aussi Yacine Brahimi, Sofiane Feghouli. Ils sont tous super intéressants et humainement top.» Un mode de communication bien ficelé par Belmadi qui tente ainsi de responsabiliser tout le monde et éviter de laisser le vedettariat s’installer. Ce qui serait préjudiciable, voire nuisible, pour la vie de groupe.<