Le chef de l’Etat a mis fin aux fonctions de M. Mokhtar Rahmani en sa qualité de Directeur général de l’Office central de la répression de la corruption (OCRC) et désigné à ce poste M. Mokhtar Lakhdari, indique jeudi un communiqué de la Présidence de la République, rapporte l’APS. L’OCRC a été créé en vertu de son article 24 bis de la loi n 06-01 du 20 février 2006 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption, modifié en 2010. Il est chargé de recherches et de constatations des infractions dans le cadre de la lutte contre la corruption avec la possibilité d’intervenir dans un territoire de compétences élargi au niveau national. Créé en renforcement des outils de lutte contre la corruption et toute forme d’atteinte à l’économie nationale et au deniers publics, l’OCRC est chargé également de procéder à des enquêtes sur des faits de corruption et d’en déférer les auteurs devant la juridiction compétence. Il est composé d’officiers et d’agents de police judiciaire relevant des ministères de la Défense nationale et de l’Intérieur, ainsi que d’agents publics ayant des compétences avérées en matière de lutte contre la corruption.