C’est un chapitre long de 18 ans qui va se clore en fin de saison. Hier, l’AS Rome a annoncé le départ de Daniele De Rossi, qui est en fin de contrat avec son club de toujours. Un temps envisagée, une prolongation ne sera pas signée. Le milieu de terrain, lui, ne compte pas raccrocher les crampons.
Deux ans après le départ à la retraite de Francesco Totti, le Stadio Olimpico risque de verser encore bien des larmes le 26 mai prochain. Si l’AS Rome recevra Parme ce jour-là, toutes les attentions seront pour Daniele De Rossi, qui disputera son dernier match sous le maillot giallorosso. En fin de contrat, le milieu de terrain ne le prolongera pas, comme annoncé par le club italien hier.
Après 18 ans, 615 matches et 63 buts, la Roma et «DDR» ont donc décidé de se séparer. «C’était le cœur de ce club. Il a toujours incarné le supporter romain sur le terrain avec orgueil, s’affirmant comme l’un des meilleurs milieux en Europe. On sera tous émus lorsqu’il portera une dernière fois ce maillot face à Parme», a déclaré le président du club James Pallotta, qui a annoncé «respecter» la décision de son joueur de vouloir continuer à jouer.
De Rossi va continuer
Du haut de ses 35 ans, De Rossi ne compte pas raccrocher les crampons. Si l’imaginer dans un autre club italien semble difficile, une nouvelle aventure à l’étranger n’est pas à exclure. «Pourquoi pas ?», répondait Sarah Felberbaum, sa compagne, en mars dernier. De leur côté, les médias italiens envisagent également cette possibilité. Récemment, l’ancien international italien était envoyé du côté de la MLS, où les Los Angeles FC semblent prêts à l’accueillir.
En attendant de connaître son futur, le capitaine de la Roma a désormais une sortie à soigner. Lui, le Romain de naissance, débarqué «son» club en 2000. Enfant de la ville éternelle, le champion du monde 2006 s’apprête à la quitter dans quelques mois. «Il restera toujours synonyme de la Roma et de Rome», écrit le club de la capitale dans son communiqué.