par JACKY NAIDJA AVEC INES ILIANA
Une surprise pour beaucoup dans le monde du cinéma montpelliérain avec le choix de Philippe Saurel, maire et président de Montpellier Métropole, qui vient de nommer Léoluca Orlando, maire de Palerme, à la tête de Cinemed (Festival international du cinéma méditerranéen) en remplacement d’Aurélie Filippetti, en place depuis 2016. « C’est un choix délibéré, politique, international et un choix de ville jumelée », a laissé entendre Philippe Saurel, pour expliquer cette décision, mettant en exergue l’intérêt des deux métropoles à converger ensemble au niveau international comme pour Cinemed, qui doit lui aussi poursuivre sa trajectoire internationale et surtout méditerranéenne, avec le succès qu’on lui connaît dans le monde du cinéma depuis de nombreuses années. Cinemed fêtera ses
40 ans, cette année, au cours

de son festival annoncé du 18 au 26 octobre prochain. Un festival international qui s’annonce particulièrement vibrant avec une sélection de films très attendus. Léoluca Orlando, 72 ans, maire emblématique (Parti Démocrate) de Palerme en Sicile (Capitale européenne de la culture en 2018 après Marseille) est surtout connu pour son engagement en faveur de l’accueil des migrants et, particulièrement, contre l’emprise de la Cosa Nostra, la mafia sicilienne, et pour avoir pris  la tête de la fronde des maires italiens contre l’extrême droite, en décidant de ne pas appliquer dans sa ville de Palerme les dispositions relatives aux migrants du ministre de l’Intérieur Mateo Salvini. Léoluca Orlando et Philippe Saurel sont, par ailleurs, engagés aux côtés de l’ONG  Open Arms  et au sein de l’organisation internationale Global Parlement Of Mayors, partageant ensemble les politiques d’accueil qui inscrivent la mobilité humaine comme un droit inaliénable. Ancien avocat  près la Cour de cassation et professeur d’université, à Palerme, ville jumelée avec Montpellier, le maire de Palerme entend bien avec cette présidence à la tête de Cinemed mettre toute son énergie  pour « booster » le Festival et continuer à lui donner toute son aura dans le pourtour méditerranéen. Il succède à Aurélie Filippetti, ancienne députée et ancienne ministre de la Culture, installée comme présidente à Cinemed depuis 2016,  dont le mandat de trois ans est arrivé à échéance. Laquelle ne s’est pas encore exprimée sur cette situation, mais juste a laissé entendre qu’elle se consacrerait désormais à ses nouvelles activités de professeur à Sciences politiques de Paris et à l’ESJ ainsi qu’à l’écriture de son dernier livre.

*Cinemed : porte et raconte, depuis sa création en 1979, la Méditerranée à travers de multiples œuvres cinématographiques engagées à travers le cinéma. Il fêtera ses
40 ans cette année et reste le rendez-vous des meilleures productions du cinéma méditerranéen.