Ils étaient 17 000 artisans dans les métiers de l’artisanat qui travaillaient dans l’informel. Pour l’heure, et après une campagne de sensibilisation menée conjointement par la Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (Casnos) et la Chambre nationale de l’artisanat et des métiers (CNAM), 8 000 d’entre eux se sont affiliés à la Caisse.
Un nombre qui pourrait s’élever une fois que prendra effet la convention passée entre la Casnos et la CNAM. Dans cette perspective, une journée nationale d’information organisée par la Casnos en collaboration avec la CNAM s’est tenue hier à l’Ecole supérieure de la sécurité sociale. Elle a porté essentiellement sur le dispositif d’affiliation et de formalisation du travail informel du secteur de l’artisanat et des métiers. Le directeur général de la Casnos Ahmed Chawki, a, lors de son discours, après ceux des ministres du secteur, mis en exergue l’intérêt des artisans de s’affilier s’ils veulent bénéficier d’une couverture sociale.
Ce dernier juge d’ailleurs que ce passage de l’informel au formel est nécessaire aussi bien pour l’artisan que pour l’économie du pays.
Ce responsable a en outre souligné qu’il fallait continuer à mener des campagnes de sensibilisation afin de convaincre les artisans. De son côté, la directrice générale de la CNAM, Dalila Bentlemsani, s’est dit tout à fait prête à s’inscrire dans cette démarche de sensibilisation, mais a demandé plus de soutien de la part de la Casnos. « C’est d’ailleurs ce que nous espérons au vu de nos faibles moyens matériels et financiers», a-t-elle fait savoir.
Le patron de la Casnos lui a promis tout le soutien nécessaire non sans avancer qu’« il va falloir tenter de convaincre les artisans qui n’affichent pas encore d’intérêt à s’affilier. Un chantier que nous pouvons mener à terme, il suffit pour cela de se montrer très convaincant ». De son côté, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale Tidjani Haddem, qui a pris part à cette journée en compagnie du ministre du Tourisme et de l’Artisanat Abdelkader Benmessaoud, a rappelé à cette occasion que l’Algérie tente depuis des années de réduire le travail informel. Indiquant au passage : « La convention passée entre la Casnos et la CNAM s’inscrit dans cet objectif et donc je m’en félicite », a-t-il indiqué. Précisant dans ce sens que «les contours de cette convention seront présentés et débattus lors du 108e Congrès de l’Organisation internationale du travail (OIT) prévu au mois de juin prochain à Genève (Suisse)».
Le ministre du Tourisme s’est aussi félicité de cette convention, car selon lui, « elle va mettre à l’abri les artisans des vicissitudes de leur activité » et a mis à profit son intervention pour révéler le nombre d’artisans que ses services ont recensés. Ils sont 158 835 versés dans l’artisanat proprement dit, 100 164 dans les activités connexes et enfin 270 275 dans les services. Le premier responsable du secteur du Tourisme et de l’Artisanat s’est par ailleurs félicité de la mesure décidée par la Casnos consistant à ne pas pénaliser les artisans en retard de paiement de leurs cotisations.
Par ailleurs, interrogé en marge de la journée d’information sur les préparations de la saison estivale 2019, qui va bientôt débuter, Abdelkader Benmessaoud a fait savoir que tout est fin prêt, annonçant à la même occasion que des décisions importantes ont été prises afin d’assurer aux estivants de bonnes conditions de séjour dans les camps de vacances.
Entre autres annonces faites par le ministre, «des promotions sur les prix des services ont été décidées dans l’ensemble de nos infrastructures. Un riche programme d’activités est prévu dans les zones de fréquentations». Le ministre s’est dit enfin optimiste sur le bon déroulement de la prochaine saison estivale.n