Les unités du groupement territorial des garde-côtes d’Oran ont réussi à mettre en échec des tentatives d’émigration clandestine de 52 personnes en une semaine, a indiqué lundi la cellule de communication de ce corps constitué. Deux groupes formés de 34 candidats à l’émigration clandestine, dont deux femmes et un mineur, ont été interceptés mardi dernier à 5 miles au nord-ouest de Cap Falcon (Aïn El Turck) lors d’une patrouille des unités du groupement territorial des garde-côtes d’Oran, a indiqué la même source. En outre, 18 candidats à l’émigration clandestine, dont 14 ressortissants étrangers et 4 Algériens, ont été interceptés vendredi dernier à 2 h 45 du matin à 9 miles au nord de cap Falcon (Aïn El Turck) par des unités du groupement territorial des garde-côtes d’Oran, a-t-on ajouté. Les 52 candidats à l’émigration clandestine interceptés par les unités du groupement territorial des garde-côtes d’Oran ont été présentés à la justice, selon la même source.