Le Ramadan a toujours été, en Algérie, « propice » à la ferveur religieuse et aux manipulations sur les médias sociaux. Celui de 2019 ne déroge pas à la règle. Parmi les nombreuses Fake news qui circulent et se partagent les algériens une vidéo n’est pas passée inaperçue. Elle montre un homme, parlant anglais avec un accent hispanique, qui récite les deux chahadate en signe de conversion à l’Islam. Très ému, il avait du mal à terminer sa récitation de la sourate « al Fatiha ». Qui est-il ? Le texte présentant la vidéo le nomme José, l’ex-président de l’Equateur. Juste un prénom, et un ancien profil. Rien de plus. Ça a visiblement suffit à beaucoup de personnes pour la partager. Elle fait le buzz chaque ramadan depuis…2016.

Capture écran de la vidéo du converti

Et pourtant c’est encore une Fake News (ou Infox comme certains chantres de la langue française). Le dernier président équatorien avec le prénom de José a gouverné son pays de 1968 à 1972. Il est décédé en 1979.



José María Velasco Ibarra (Président de l’Equateur entre 1968 et 1972) /Photo D.R.

La vidéo concernerait-elle le précédent président de l’équateur, qui n’est autre que le Rafael Correa (deux mandats : 2009-2017) ?  Faux, puisqu’il n’y a aucune ressemblance entre les deux. Ni d’ailleurs avec l’actuel président de l’Equateur, Lenine Moreno


Rafael Correa (à droite) aux côtés de son successeur Lenine Moreno/Photo D.R.

Après investigation, il s’avère que le premier à l’avoir mise sur la toile est un certain Dr Soltane Haschime, un enseignant qatari de l’université de Doha. Le 24 avril 2016 il publiait sur son compte twitter la vidéo sans donner de détails sur la personne convertie. Le texte mentionnait « il a prononcé les deux chahadate et il est entré en Islam. Regardez l’effet du Coran sur lui » avant d’ajouter en dessous un verset du livre sacré: « Si nous avions fait descendre ce Coran sur une montagne, tu l’aurais vu s’humilier et se fendre par crainte d’Allah » (Sourate 59 – Verset 21).

Quelques semaines après, la vidéo était partagée sur les médias sociaux avec une nouvelle mention  (en langue arabe): « L’ex-président de l’Uruguay, José Mujica, se convertie à l’Islam ». L’effet d’impact est au rendez-vous. La vidéo se propage à une vitesse vertigineuse. Pourtant il n’y a pas comparaison. Le seul Chef d’Etat uruguayen au nom de José Mujica, est celui qui était en poste entre 2010 et 2015, et qui s’était fait connaitre surtout par le titre du « président le plus pauvre du monde ».


José Mujica /Photo: D.R.

L’arnaque, version uruguayenne, ayant été dévoilée, la vidéo prend alors un autre chemin. Visiblement adeptes de la politique du moindre effort, ceux qui propagent cette vidéo se contentent juste d’enlever « Mujica » et de changer le nom du pays. Dorénavant le converti est « José », l’ex-président de l’Equateur. Quelques semaines après, la vidéo devient de moins en moins « visible ». Vraisemblablement, cette « mutation » ne « marche » que durant le mois du jeûne. Le ramadan 2017, et celui d’après, et cette année encore, la vidéo est toujours partagée par les internautes algériens.

L’un des premiers constats c’est que la ferveur religieuse fait croire n’importe quoi aux internautes algériens. Il suffit juste de rajouter quelques mots orientés (qui puissent rassurer les croyants) à une vidéo pour soulever l’engouement. Les images du converti ne représentent qu’un exemple parmi des milliers d’autres fake news, à priori bien « innocentes », mais dont l’effet de manipulation peut être très dangereux dans les sociétés « fébriles ».

@SalimKoudil

19h19 (1): La Fake News Nazie!