Le transfert le plus cher de l’histoire de Manchester City, Riyad Mahrez, acheté 68 millions d’euros l’été dernier, a été précieux. Et c’est le moins que l’on puisse dire.

S’il a souvent débuté sur le banc cette saison, l’Algérien a été, contre toute attente, titularisé, pour la 14e fois en 27 apparitions, hier par son entraîneur Pep Guardiola pour le voyage décisif chez Brighton. Un déplacement crucial puisque les « Citizens » devaient s’imposer pour remporter le titre de champion et préserver leur couronne. C’est ce qui est arrivé avec un Mahrez, élu homme du match, qui a pesé dans la victoire finale (1/4) grâce à un but et une passe décisive.

Quel duel avec Liverpool !
Les « Sky Blues » sont sortis vainqueurs d’une bataille ardue qui aura duré jusqu’à la 38e et dernière journée de Premier League avec Liverpool. Ce duel restera certainement comme l’un des plus passionnants. Avec 97 points, troisième plus gros total d’unités dans l’histoire du championnat d’Angleterre, et une seule défaite, infligée par… City, tout au long du parcours, les « Reds » n’ont pas pu être sacrés. La faute à des Mancuniens qui avaient une petite longueur d’avance au moment de faire des comptes. Et ce, en dépit d’avoir concédé 4 revers. Une campagne spectaculaire entre deux prétendants qui ont dicté un rythme infernal.
Les chiffres sont là avec une différence de buts très proche. Les coéquipiers de Mahrez ont marqué 95 buts pour 23 encaissés (+72). Pour leur part, ceux de Mohamed Salah ont inscrit 89 réalisations et ont vu leurs filets à 22 reprises (+67). Des statistiques qui servent à situer cette rivalité ayant tenu en haleine le royaume et les supporters des deux formations en particulier.

Mahrez, comme au bon vieux temps
En l’emportant hier, la troupe à Guardiola n’avait pas à attendre le résultat des Liverpuldiens qui se sont, toutefois, imposés chez eux contre Wolverhampton (2/0) grâce à un doublé de Sadio Mané qui s’est adjugé, par la même occasion, le titre de meilleur buteur de cette édition.
Pour rester dans les performances individuelles, il faut revenir sur celle de Mahrez (7 buts et 4 passes décisives en 27 apparitions dont 14 titularisations en championnat) qui a répondu présent hier. Il a notamment été derrière le second but des siens signé Aymeric Laporte (38’) qui a repris le corner bien botté du Fennec.
Ce dernier se chargera d’ajouter le but du 3 à 1 peu après l’heure de jeu (63’). Sollicité aux abords de la surface par Bernardo Silva, le natif de Sarcelles crochète du gauche et fustige le portier Mathew Ryan du pied droit. Une réalisation qui nous a rappelé le Mahrez du temps où il jouait pour Leicester City avec lequel il a déjà été primé il y a 3 ans. Elle a surtout mis les siens à l’abri avant que Gündogan ne scelle définitivement le sort du « game » sur un magnifique coup franc pour estampiller un 8e titre de champion.

Distinctions de l’édition 2018-2019 de Premier League :
Champion : Manchester City
Meilleur buteur : Sadio Mané (Liverpool FC) avec 22 réalisations
Meilleur passeur : Eden Hazard (Chelsea FC) avec 15 offrandes