L’Alliance des syndicats de l’éducation de Sidi Bel Abbès, Unpef, Cnapeste, SNTE, Snapest et CELA, dénonce la mauvaise gestion du directeur de wilaya de l’éducation de Sidi Bel Abbès et son arbitrage et réclame une commission d’enquête ministérielle pour dévoiler ses dépassements. Lors d’une rencontre, les représentants des différents syndicats ont rendu public un communiqué à travers lequel ils refusent d’être marginalisés par le responsable du secteur de l’éducation qui travaille à sa guise et sans leur consentement, même lorsqu’il s’agit d’affaires d’intérêt général. Selon le communiqué, le directeur de l’éducation a bafoué le décret ministériel qui stipule l’amélioration du service public, notamment la gestion du dossier des logements de fonction, son non-respect des dispositions réglementaires et de traduire les travailleurs et enseignants devant le conseil de discipline et l’affectation des travailleurs en dehors du mouvement et sans le consentement des commissions paritaires et privant ceux qui remplissaient les conditions exigées de l’affectation.
Les syndicalistes reprochent également au directeur du secteur de l’éducation son favoritisme et le piston dans le recrutement des lauréats des concours et des ouvriers professionnels de la catégorie 1 et la transgression du décret ministériel concernant la liste des agents contractuels, la mauvaise répartition des postes administratifs, pour lesquels son plan de gestion des ressources humaines pour l’année 2018 a été rejeté.
Les syndicalistes menacent de recourir à la grève dans le cas où les autorités locales ne répondent pas à leurs revendications.N. B.