C’est à un ordre du jour estival auquel s’est consacré le gouvernement Bedoui lors du conseil des ministres qui s’est tenu avant-hier ! Selon une synthèse de l’agence de presse APS, publiée tard dans la soirée du mardi et reprenant un communiqué du Premier ministère, ce conseil des ministres, présidé par le Premier ministre Noureddine Bedoui, a consacré sa réunion à «l’examen des préparatifs de la saison estivale 2019».

Parmi les mesures prises, selon la même source, la «priorité accordée aux associations de jeunes au titre de l’exploitation des structures culturelles, sportives et de loisirs» et «des facilitations» au profit des jeunes de la communauté algérienne à l’étranger, indique un communiqué des services du Premier ministre. A ce conseil des ministres, a-t-on appris, étaient présents les ministres des Affaires étrangères, de l’Intérieur, des Transports, de la Culture, des Ressources en eau, de la Santé, et du Tourisme. A leurs côtés, il y avait également les responsables de corps de sécurité concernés, ainsi que la Protection civile et les Douanes. A l’issue des exposés des différents ministres sur les activités de leurs départements respectifs, «une série de décisions et d’orientations» ont été prises pour une «meilleure prise en charge» et l’accueil des Algériens de l’étranger pendant la période d’été. Une «commission nationale» a été créée au niveau du ministère des Affaires étrangères pour «l’amélioration des conditions d’accueil» au niveau des ports, aéroports et postes frontaliers du pays. Cette commission aura pour charge de superviser et d’organiser à travers des «commissions opérationnelles» à l’échelle locale l’assistance aux personnes à l’entrée au territoire national.
Une autre commission au niveau du ministère de l’Intérieur aura pour charge «d’assurer les préparatifs de la saison estivale dans toutes les wilayas du pays, notamment au niveau des wilayas côtières». Au cours de ce Conseil des ministres qui s’est mis à l’heure d’été et aux préparatifs spécifiques à cette saison, le Premier ministre a appelé, selon la même source, à «la mise en place des programmes culturels, sportifs et de loisirs riches au profit de toutes les franges de la société à travers le territoire national». Il a insisté sur la diffusion de ces programmes «au profit des estivants, notamment sur des supports électroniques, en sus d’accorder en priorité l’exploitation des structures culturels, sportives et de loisirs aux associations de jeunes qui seront accompagnées par les secteurs ministériels à travers leurs représentants compétents au niveau local».
Cahier des charges pour les plagistes et lutte anti-incendies
A propos du balnéaire, le conseil des ministres a, de nouveau, abordé ce point polémique relatif à la gestion des plages qui, chaque année, donne à voir des feuilletons dont le sujet principal, outre des déclarations officielles sans réel impact sur le terrain, est le racket des estivants obligés de payer des services qu’ils ne demandent pas (parasols, chaises de plages, etc) ou des places de parking à des tarifs délictuels. «Afin d’assurer le professionnalisme dans la gestion des plages», note le communiqué du gouvernement rapporté par l’APS, «des cahiers de charges standards ont été élaborés pour être ensuite appliqués au niveau des plages et dont la priorité pour l’exploitation sera accordée aux jeunes entreprises spécialisées dans le domaine touristique, avec le respect de l’entrée gratuite à ces plages conformément aux conditions légales ». A vérifier, donc, sur le terrain. A l’effet de préserver la santé et le bien-être des citoyens, il a décidé de mettre en place «des mesures nécessaires à la réduction du taux de mortalité résultant des cas de noyades, au niveau des plages non surveillées, des barrages et des oueds », où le nombre de noyés reste alarmant chaque année, et de « créer des points de contrôle au niveau de ces lieux pour assurer la sécurité ». « Des mesures nécessaires» ont été prises également en vue de lutter contre le phénomène des piqûres scorpionniques dans certaines wilayas» et d’œuvrer à «l’organisation des opérations de collecte et de lutte contre ces scorpions».
Concernant la lutte contre les incendies de forêts, il a été décidé, selon le même communiqué, de « tenir la réunion de la commission nationale de lutte contre les incendies de forêts, d’installer les commissions de wilayas y afférentes et de renforcer les wilayas forestières par des colonnes mobiles en vue d’accroître leurs capacités d’intervention». Le prochain Conseil des ministres est prévu dans deux semaines pour « l’évaluation de la mise en œuvre de toutes les décisions prises et la présentation d’autres propositions à l’effet d’optimiser la préparation de la saison estivale », indique l’APS.