La Gendarmerie nationale de la capitale a arrêté 246 personnes impliquées dans plusieurs crimes dont saisies de drogues, comprimés hallucinogènes, armes blanches, boissons alcoolisées et homicides volontaires. Dans le cadre de la poursuite des efforts visant à préserver la sécurité  et l’ordre publics, le Groupement territorial de la Gendarmerie nationale d’Alger a élucidé en avril plusieurs affaires criminelles, les descentes effectuées dans les repaires ayant permis l’arrestation de 246 individus dont 8 femmes, impliqués dans différentes affaires criminelles, selon le communiqué de la Gendarmerie nationale. Ces opérations sont intervenues dans le cadre de « l’activation d’un plan spécial lutte contre la criminalité » à Alger, appuyé par le service de renseignements et des descentes dans les repaires où se réfugient les repris de justice et les récidivistes. Dans le cadre de la lutte contre le trafic illicite de drogues les différentes unités du groupe régional de Gendarmerie nationale en Algérie ont arrêté 25 personnes et saisi 449 comprimés hallucinogènes de divers types ainsi qu’environ 955 grammes de kif traités. En ce qui concerne les crimes commis contre les individus et les biens d’autrui, 130 personnes ont été arrêtées pour l’usage intentionnel d’armes blanches. Concernant les crimes contre les individus et les biens, 130 individus dont 6 femmes ont été arrêtés pour coups et blessures volontaires, rixes, agressions, vol et possession d’armes blanches (poignards et épées). Outre les deux réseaux spécialisés dans le vol de véhicules à Rouiba démantelés, et les 9 personnes arrêtées à Birtouta, une bande criminelle composée de 4 individus ayant causé des pertes financières importantes à une société publique a été arrêtée et présentée à la Justice, et une association de malfaiteurs spécialisés dans le vol de bétail dans la commune de Bouchaoui également démantelée. S’agissant des affaires d’homicide volontaire, deux cas ont été élucidés suite à de profondes investigations, une affaire a été traitée par la brigade de recherche et d’investigations de la GN de Chéraga qui fait ressortir le meurtre d’une jeune fille, la vingtaine, étranglée par une dame, la soixantaine, suite à une dispute. La dame est donc poursuivie pour homicide volontaire avec préméditation, a indiqué la même source, faisant état d’une seconde affaire traitée par la brigade territoriale de la GN de Dar El Beïda qui a pu arrêter, en un temps record, l’auteur du meurtre d’un jeune qui a été poignardé. Lors des patrouilles des services de la GN, 76 individus recherchés ont été arrêtés, fouillés, identifiés, puis présentés devant les juridictions compétentes, et 7 véhicules volés ont été récupérés, conclut le communiqué. n