Un nouveau calendrier des examens du troisième trimestre de l’année scolaire en cours a été arrêté pour les trois paliers de l’Education nationale, à l’issue de concertations entre la tutelle et la communauté éducative.

Cette décision a été prise suite aux appels et sollicitations des responsables de l’Education des différentes wilayas du Sud, mais aussi des parents d’élèves de cette région où les fortes chaleurs ont déjà commencé, a justifié le porte-parole de l’Union nationale du personnel de l’éducation et de la formation (Unpef), Abdelouahab Lamri Zegar.
La décision prise par la tutelle est intervenue après une réunion, tenue dimanche dernier, du ministre de l’Education Abdelhakem Belabed avec les cadres de son département, en présence du partenaire social et de l’Union nationale des associations des parents d’élèves, a indiqué le président de cette structure, Ahmed Khaled.
« La réunion a abouti, par voie de consensus, au changement du calendrier des examens scolaires du 3e trimestre», a-t-il souligné, rappelant que les examens de classes ont, par contre, été maintenus à leurs dates initiales.
Le réaménagement opéré par le ministère de l’Education nationale semble, en tous les cas, être du goût de l’Unpef, dont le porte-parole estime que cette décision « arrange notamment les écoliers du Sud » qui, faut-il le rappeler, peinent à suivre les cours ou à subir des examens lorsque le mercure grimpe, notamment dans l’extrême sud, répertorié comme étant la région la plus chaude au monde.
L’Unpef considère que cette décision est judicieuse», soutient M. Lamri Zegar. Ceci étant, les choses ne se présentent pas de la même manière pour les régions du Nord où la fin des examens du troisième trimestre signifie quasi-automatiquement la fin de l’année scolaire. Du coup, les vacances scolaires de cette année risquent de durer longtemps. Trop longtemps même.
Pour rappel, les épreuves des examens primaires auront lieu à partir du 19 mai pour les élèves de la 1re à la 4e année, alors qu’ils sont prévus les 14, 15 et 16 du même mois pour les élèves de 5e année.
Concernant le cycle du Moyen, les épreuves sont programmées à partir du 14 mai pour les élèves de 1re, 2e et 3e année, et les 14, 15 et 16 mai pour les élèves de 4e année. Les lycéens, pour leur part, seront examinés à partir du 19 mai pour les 1re et 2e années, et les terminales du 12 au 16 mai en cours. S’agissant des examens de rattrapage, ils auront lieu les 23 et 24 juin prochain pour les trois cycles. Par ailleurs, le ministère de l’Education nationale a désormais un nouveau partenaire social. Il s’agit du Syndicat national des superviseurs et adjoints de l’Education qui vient d’avoir son agrément. Ledit syndicat a, en effet, reçu hier son récépissé d’enregistrement lors d’une cérémonie organisée au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale. Il est à préciser que plusieurs syndicats, à l’exemple de la Confédération des syndicats algériens (CSA), activent sans agrément et refusent de déposer leurs dossiers au niveau d’une tutelle dont la légitimité est «largement contestée » par le mouvement populaire enclenché depuis le 22 février dernier.<