Les inspecteurs antifraude du ministère du Commerce ont manifesté, hier, devant l’antenne de ce département à Oran. Ces fonctionnaires chargés de la lutte contre les pratiques commerciales délictueuses sont affiliés au syndicat Ugta. Ils ont présenté une plateforme de revendications relatives à leur situation professionnelle, telles que la question des primes et des rémunérations. Ils appellent également à l’application dans les meilleurs délais des décrets devant clarifier leur statut ainsi que la prise en considération des risques encourus par leur profession. A ce propos, plusieurs inspecteurs ont souligné «le danger à assumer leur mission dans le contexte actuel», certains d’entre eux s’étant plaints d’agressions lors d’opérations de contrôle dans les marchés et autres espaces commerciaux.