En ce début du mois de Ramadhan, l’anarchie règne au niveau du marché de légumes et fruits Bouhelel au centre-ville de Béchar. Les espaces destinés à l’approvisionnement quotidien en légumes et fruits sont actuellement délaissés et les décharges publiques prolifèrent sous les yeux des autorités locales et des élus qui ne prêtent aucune attention à cette situation qui perdure. Bouhelel, cette ancienne construction, située à 50 m du siège de la wilaya, commence à tomber en ruine et donne une image négative du chef-lieu de wilaya. Dans ce site, l’anarchie, le squat des espaces et des allées, causés par la diktat des commerçants illégaux, l’insécurité et la prolifération des ordures et des moustiques battent leur plein. De même pour le marché couvert du centre-ville où l’esplanade est totalement occupée par des revendeurs illicites et tout se vend, du poulet rôti, aux poissons, vêtements, pain et bien d’autres articles, sous des odeurs nauséabondes.