La demande de liberté provisoire introduite par les avocats d’Issad Rebrab a été rejetée hier par la Chambre d’accusation du Tribunal de Sidi M’hamed à Alger. Le P-DG de Cevital reste donc à la prison d’El Harrach où il a été mis en détention provisoire, le 23 avril dernier, après avoir été inculpé pour «fausse déclaration concernant le mouvement de capitaux de et vers l’étranger, surfacturation, importation de matériel usagé en dépit de l’octroi d’avantages bancaires, fiscaux et douaniers destinés au matériel neuf». Dans une autre affaire de justice, Mourad Hamel, fils de l’ancien Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), le général-major Abdelghani Hamel, a été auditionné hier par le juge d’instruction près le Tribunal de Tipasa. Après avoir été entendu dans le cadre de l’ouverture d’une instruction judiciaire sur des affaires de corruption, suite à une plainte de la direction des Domaines de Tipasa, le fils de l’ancien DGSN a quitté le tribunal après une audience de près de deux heures devant le juge d’instruction, sans qu’aucune accusation directe ne lui soit portée, alors que d’autres audiences au sujet de cette affaire se poursuivront en fonction de cette enquête judiciaire.