Le Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA) organise, dans le cadre de son programme pour le mois du Ramadhan, qui a pour objectif «la promotion de tamazight par d’autres formes d’expression artistique», un focus spécial dédié au «Théâtre du Renouveau Amazigh»/Amezgun Amaynut Amaziɣ, une troupe du Canada engagée dans la promotion du théâtre d’expression amazighe, qui présentera la pièce «Tidak n Nna Fa».

Ainsi, selon le communiqué de cette institution, «Le HCA donne rendez-vous aux amoureux du théâtre amazigh, pour mettre en exergue le talent et le professionnalisme du TRA-AAA, invité pour la première fois pour une tournée en Algérie et considéré comme la première organisation canadienne et nord-américaine créé pour promouvoir le théâtre d’expression amazighe». Le spectacle «Tidak n Nna Fa», interprétée par Arab Sekhi (dans le rôle de Nna Fa) et Brahim Benammar (dans le rôle du médecin), sera présenté le dimanche 12 mai à Alger au Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi, le mercredi 13 mai à Oran au Théâtre régional Abdelkader Alloula, le samedi 18 mai à Batna au Théâtre régional, et le lundi 20 mai à Tizi-Ouzou au Théâtre régional Kateb-Yacine. La pièce s’intéresse à Nna Fa, «une vieille kabyle en visite chez son médecin». Ce dernier devenant son confident, «Nna Fa déroule la trame de toute une vie faite de beaucoup d’amour mais aussi d’abnégation, de frustration et de révolte.
Elle laisse libre cours à ses vérités sur la vie sociale en Kabylie, sur les hommes, sur les femmes et sur les ‘temps d’aujourd’hui’», mentionne-t-on sur la présentation de la pièce. Et d’ajouter : «Du rire, des larmes et beaucoup de tendresse au rendez-vous. La langue de Nna Fa nous emmène comme un tapis volant au cœur de la Kabylie, mais aussi au fond de nos cœurs de fils et de filles. C’est peut-être le plus grand des voyages».
Par ailleurs, le Théâtre du Renouveau Amazigh, qui existe depuis 2006, compte dans son répertoire trois pièces «qui ont toutes été enregistrées en public et produites en DVD». Il s’agit de «Tidak n Nna Fa», «Ass n unejmaa» et «Abbuh.com».