Depuis plusieurs jours, on assiste à un ballet intéressant des rames du tramway entre la cité Zouaghi-Slimane et l’entrée de la nouvelle ville Ali-Mendjeli. La première tranche du chantier d’extension de la ligne du tramway de Constantine, sur plus de 6 km, sera opérationnelle dans une dizaine de jours.

Et cette fois, c’est officiel, nous a-t-on certifié du côté de la wilaya. En effet, ce que l’on nomme « la marche à blanc », les essais réels du tramway, dans les mêmes conditions que celles de la ligne originelle, ont confirmé que le moyen de transport préféré des Constantinois est prêt pour la mise en exploitation de sa première extension. Les essais techniques achevés depuis le début du mois écoulé, une assurance de la sécurité des rails et des équipements de ce moyen de transport, se sont déclarés concluants. Le projet d’extension du tramway de Constantine segmenté en deux tranches, une première de la station Zouaghi-Slimane à l’entrée d’Ali-Mendjeli sur 6 km, et une deuxième depuis le boulevard de l’ALN à l’université 2 Abdelhamid-Mehri, sur un parcours de 4 km, a bénéficié d’une enveloppe publique de 30 milliards de dinars. Nul doute que l’impact de l’extension du tramway de Constantine dans l’amélioration des conditions de transport des 400 000 habitants de la nouvelle wilaya déléguée sera considérable quand on sait leur prise en otage par des taxis sans scrupules et des bus poussifs ou le trajet de 16 km séparant Constantine de sa ville satellite se fait, au minimum, en une heure.
L’autre bonne nouvelle sera l’application de la même tarification sur tout le trajet, c’est-à-dire 40 DA, en plus des abonnements très avantageux, notamment pour les scolaires des trois cycles et les étudiants, quelque 100 000 environ, sans oublier les fonctionnaires, donc pratiquement tout le monde. Pour cela, les lignes seront renforcées par 24 nouvelles rames en plus des 20 déjà existantes. Les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas à ce niveau puisque l’on promet déjà la livraison de la deuxième tranche de l’extension du tramway depuis l’entrée de la nouvelle ville Ali-Mendjeli jusqu’à l’université Abdelhamid-Mehri avant la fin de l’année. Le tramway de Constantine, qui garantit présentement le transport d’environ 35 000 personnes, verra son utilité s’étendre à presque le triple du chiffre actuel à la livraison finale du projet. Fierté des Constantinois, le tramway de Constantine est sans doute le seul projet d’utilité publique à recueillir l’adhésion de la population, aussi bien d’un point de vue pratique qu’esthétique. Le parcours parsemé d’édifices et de monuments de l’antique Cirta n’a pas cessé de s’affirmer comme le projet phare de ces dernières années, car la presque totalité des «innovations» à la cité des Ponts s’est avéré caduque, la plupart restant inachevés ou ont été tout simplement bâclées sur l’autel de l’incompétence et du népotisme. n