Une grande affluence des jeunes a été constatée aux journées d’information sur le Commandement des forces de défense aérienne du territoire (Cfdat), organisées du 28 au 30 avril à la maison de la culture Moufdi-Zakaria d’Ouargla. Cette manifestation a été supervisée par le commandant régional de la défense aérienne (4e RM), le général Assem Bouakkaz, qui a souligné dans son allocution inaugurale l’importance de ces journées d’information pour renforcer le lien «Armée-Nation» et établir de manière continue des ponts entre le citoyen et l’institution militaire par l’adoption d’une politique de communication de proximité efficace et continue. Ceci, dit-il, à travers l’ouverture de fenêtres au grand public sur le rôle de cette armée, ses fonctions et diverses activités dans le cadre du système de défense de l’Armée nationale populaire. Il a également souligné que cette manifestation constitue une opportunité pour les citoyens, en particulier les jeunes, pour découvrir les possibilités de formation disponibles et les spécialités qui y sont dispensées, les conditions d’admission aux structures de formation relevant des forces de défense aérienne du territoire ainsi que les moyens mis en œuvre et les techniques modernes qui contribuent efficacement à la formation de cadres de la DAT, permettant de disposer d’une armée aérienne forte et compétente.
Les jeunes visiteurs, attirés par l’aviation et la défense aérienne et qui envisageraient une carrière dans ce domaine, ont pu avoir toutes les réponses à leurs questions au niveau du stand qui leur a été spécialement consacré. Affiches et panneaux d’information ont été mis à leur disposition ainsi que des représentants pour leur donner des éclaircissements concernant le recrutement et la formation des cadres de la DAT, notamment sur le fonctionnement des deux grandes écoles militaires, à savoir l’Ecole supérieure de défense aérienne du territoire (Esdat) de Réghaïa, spécialisée dans la formation des officiers, et l’Ecole des cadres de la défense aérienne du territoire (Ecdat) de Berrouaghia pour les sous-officiers. Le public a pu également découvrir, grâce aux supports audiovisuels déployés, les ateliers et les expositions mis en place pour l’occasion, l’évolution et les missions accomplies par ce corps d’armée, qu’il s’agisse de la détection et contrôle, de riposte ou la formation de l’encadrement en charge de la mission la protection de l’espace terrestre, de son espace aérien et des différentes zones de son domaine maritime et de faire face aux attaques, intrusions ou agressions aériennes. On découvre également l’uniforme de l’armée aérienne, homme/femme sur deux mannequins d’exposition. Des stands ont été installés dans la vaste salle d’exposition. Des dépliants informatifs, grandes affiches, panneaux, photos, etc. ont été mis à la disposition des visiteurs chez les différentes sous-entités militaires d’intervention de la DAT, à savoir le stand de l’Institut de recherches et de développement (IRD), celui de l’Institut de maintenance des équipements de détection et de défense, le stand de maquettes de différents armes de défense et de détection (radars, lance-missiles, DCA, etc.) et le stand sur le sauvetage et de recherche sur terre ou en mer, le «SAR» (Search And Rescue) . Ce programme, approuvé par le vice-ministre de la Défense nationale et chef d’état-major de l’ANP, s’inscrit dans le cadre de l’exécution du plan de communication annuel de 2018-2019. Cette initiative a attiré durant les trois jours, un grand public, constitué notamment d’universitaires, d’élèves des cycles moyens et secondaires qui se disent impressionnés par l’évolution importante de ce corps, par les équipements aériens extrêmement sophistiqués et ont pu avoir une idée de la panoplie d’armement air/sol, air/air, et sol/air de haute technologie, dont dispose ce corps. n