Le président de la Fédération algérienne de basket-ball (FABB), M. Bouarifi, ne veut plus perdre de temps. Après avoir réussi à relancer le championnat et la Coupe d’Algérie en mettant fin à la grève des arbitres, il vient de nommer Bilal Faïd à la tête de la sélection nationale, seniors garçons, qui succède ainsi à Mohamed Yahya. Voilà ainsi, l’ancien entraîneur du GSP et de l’équipe nationale de basket-ball de retour aux commandes.

par Saïd B.
Le président de la FABB a précisé que «c’est d’ailleurs Bilal Faïd qui devra choisir son staff dans la perspective de préparer les prochaines échéances internationales, notamment la prochaine AfroCAN, prévue l’été prochain ainsi que les prochains Jeux Africains». Encore faut-il noter que ces deux échéances sont prévues cet été. D’autre part, il faut indiquer également que l’AfroCAN est une nouvelle compétition africaine de la Fiba Afrique, dédiée aux joueurs évoluant en Africains puisque le désormais ex-sélectionneur national Yahia Mohamed et son assistant Saïd Didi ont assuré un stage au mois de février dernier. Ce stage s’est clôturé le 23 février dernier après 5 jours de travail qui ont permis au staff technique de choisir 25 joueurs entre jeunes et expérimentés dans le but de préparer les prochaines échéances. Mohamed Yahia a opéré une véritable transition dans l’effectif des Verts puisqu’on retrouve dans chaque poste 3 ou 4 joueurs, un expérimenté et 2 ou 3 jeunes. Reste donc à Faïd Bilal de débuter certainement avec les mêmes joueurs avec quelques changements minimes au sein de l’effectif d’autant que le temps presse.
Pourquoi Faid accepte de revenir aujourd’hui
Certains spécialistes se demandent cependant ce qui aurait changé dans notre balle au panier – qui n’arrive toujours pas à se frayer un chemin sur le plan régional ou continental – pour que Faid accepte de revenir au pays. On se rappelle qu’au mois de février 2018, l’ancien entraîneur du GSP et de l’équipe nationale de basketball, en l’occurrence Bilal Faid, a relaté sur son compte Facebook, qu’il a choisi de remettre la clé sous le paillasson pour se consacrer pleinement à un club marocain, à savoir le MAS de Fès qui évolue dans le championnat d’excellence. Faïd a quitté brusquement l’Algérie et le basket-ball, pour se retrouver d’abord au Qatar où il a travaillé une année pour ensuite atterrir au Maroc. «Je ne peux plus cautionner ce qui se passait au sein de ce ‘royaume’ du GSP même au sein de l’équipe nationale, cela devient presque impossible de continuer à travailler en Algérie.» Et au même technicien algérien de confier qu’«au Maroc, je me sens mieux qu’en Algérie, tout s’y prête, surtout l’envie d’exercer contrairement chez nous où il y a aucune reconnaissance, c’est malheureux». Aujourd’hui, Faid est de retour au pays et à la sélection nationale. Ce retour est certainement dû aux très bonnes relations qu’a l’ex-international et coach algérien, Bilal Faid avec l’actuel président de la Fédération algérienne de basket-ball, M. Bouarifi ainsi que l’ex-international de la même discipline et actuel président du Comité Olympique Algérien (COA), M. Mustapha Berraf…n