Le Think tank Nabni a publié, ce dimanche, le troisième des « chantiers de la Refondation » sur son site axé sur le thème de la « Liberté de rassemblement public et de manifestation ». Le collectif y propose de « constitutionaliser ce droit de manière claire et sans ambiguïté » tout en appelant à ce que « chaque ville institue un « Espace d’Expression Populaire Libre », où les citoyens seront libres d’exprimer leurs points de vue et de débattre à tout moment « .

Très actif depuis le début du mouvement populaire, le 22 février dernier, Nabni propose également de « pérenniser le « Vendredire » en décrétant que les parcours, places ou avenues des manifestations du Hirak dans les villes de plus de 200.000 habitants, soient transformées en zones piétonnes le vendredi. ». L’autre idée lancée par le Think tank est «  que chaque 4ème vendredi du mois de février soit décrété Journée citoyenne des libertés démocratiques. Journée de mémoire et de célébration du début la transition politique. Mais surtout, journée de nouvelles revendications pour davantage de libertés démocratiques. »

Les deux précédents étaient axés sur un «livre blanc» et une expertise sur la planche à billets et la refonte du processus électoral et la surveillance citoyenne des élections.

Lire le texte intégral en cliquant ICI

Lire également les articles de « Reporters »: