Les marches populaires se sont poursuivies à Alger et dans les autres wilayas du pays, pour le 11ème vendredi consécutif, avec les mêmes slogans et mots d’ordre réclamant le changement radical. Sur Alger, et malgré le froid, les premiers groupes des manifestants ayant commencé à affluer vers l’esplanade de la Grande poste et la Place Maurice Audin dès les premières heures de la matinée, avant d’être rejoints par d’autres en début d’après-midi. Les manifestations se sont ébranlées par la suite pour sillonner les différentes artères de la capitale.

Plus de détails dans nos prochaines éditions