Les éléments de la police de Sidi Bel Abbès ont réussi à mettre hors d’état de nuire un réseau de dealers ; parmi eux deux femmes ; et les présenter devant le Procureur de la République qui les a placés sous mandat de dépôt. Les quatre mis en cause ont été dénoncés à la Brigade de recherche et d’investigation de la police, qui a mis en exécution son plan et a épinglé l’un d’eux. Interrogé, l’inculpé dénonce ses trois acolytes dont les deux femmes. Les trois mis en cause ont été arrêtés en possession de quantités de kif traité et de psychotropes, ainsi qu’une somme de 43 millions de centimes, qu’ils reconnaissent avoir récupéré du commerce des produits prohibés.
N. B.