Le Procureur de la République près le Tribunal de Sidi Bel Abbès a placé sous les verrous un entrepreneur et deux fonctionnaires des services des cartes grises de l’APC de Sidi Bel Abbès, en attendant leur jugement pour constitution d’association de malfaiteurs, falsification de documents administratifs officiels, faux et usage de faux et abus d’autorité, et a placé sous contrôle judiciaire deux autres agents de l’APC, accusés de complicité. L’affaire remonte à plusieurs mois, où un entrepreneur en bâtiment et travaux publics avait déposé plainte contre son associé, l’accusant d’avoir falsifié des documents de son entreprise pour la convertir à son nom, l’appuyant des documents prouvant ses propos. L’enquête ouverte par les services de la brigade financière et économique de la police de Sidi Bel Abbès a permis d’arrêter le mis en cause, sa conjointe et ses 4 complices, des fonctionnaires des services de l’APC. Ces derniers ont permis au faux entrepreneur de se faire délivrer des cartes grises des engins et véhicules lourds de l’entreprise et de les porter à son nom et aussi de falsifier les documents de l’entreprise qu’il a convertie à son nom. Les enquêteurs ont récupéré dans le domicile du mis en cause des permis de conduire, des cartes d’identité nationale, des cartes grises et autres pièces administratives.
N. B.