La Protection civile de la wilaya de Sétif prolonge la campagne de sensibilisation et de prévention contre les risques liés à l’intoxication au monoxyde de carbone (CO). En effet, les éléments des différentes unités ont organisé, dernièrement, des activités au profit des citoyens pour les sensibiliser sur les dangers de la mauvaise utilisation des appareils de chauffage et chauffe-bains et l’absence d’une bonne aération au niveau des demeures et habitations. L’association des parents d’élèves de la localité de Mâafer, relevant de la commune de Saleh Bey, en collaboration avec les services de la Protection civile ont organisé, samedi, une activité de sensibilisation au niveau du CEM Hamdi-Mâyouf au profit de la population de cette région qui a vécu depuis quelques semaines le décès de six personnes d’une même famille suite à l’inhalation du monoxyde de carbone. De nombreux citoyens ont assisté à cette campagne en présence des autorités locales à leur tête le chef de daïra de Saleh Bey. Le premier responsable de l’unité de la Protection civile d’Aïn Oualmène, le capitaine Abdelaâli Guouaou, a donné des conseils à l’assistance sur le bon usage des différents appareils durant la période hivernale. Par ailleurs, à l’initiative du bureau communal de l’Association algérienne d’alphabétisation « Iqraa », en étroite collaboration avec les services de la Protection civile de l’unité d’El-Eulma, ont organisé, jeudi dernier, une opération de sensibilisation et de prévention sur les dangers liés au monoxyde de carbone au niveau du théâtre communal. Dans ce sens, le capitaine Ahmed Laâmamra, chargé de la communication et des relations publiques, a tenu à souligner que depuis le début de l’année en cours les services de la Protection civile ont enregistré le décès de pas moins de 16 personnes intoxiquées par inhalation du monoxyde de carbone à travers plusieurs communes de la wilaya de Sétif. Le tueur silencieux a décimé des familles entières, cette année, dans la wilaya de Sétif, dont la dernière est une famille de 6 membres. La sonnette d’alarme a été à plusieurs reprises tirée par les services de la Protection civile pour plus de prévention lors de l’installation des systèmes d’aération pour l’évacuation de ce gaz toxique. Aussi, les services de la Protection civile ont pu secourir pas moins de 103 personnes dans 42 interventions à travers des différentes communes de Sétif, ajoute toujours notre source.
A.L.