Le marché hebdomadaire de véhicules d’occasion de la wilaya de Sétif, qui draine chaque week-end des milliers de personnes, sera fermé pour une durée indéterminée suite à l’infructiosité des opérations d’adjuducation lancées par les services communaux de l’Hôtel de ville, a-t-on appris.

En effet, la décision a été prise récemment par les responsables de l’APC d’interdire l’entrée des véhicules au marché et ses environs jusqu’à la location de ce dernier. Selon cette décision, signée par le premier responsable de l’APC de Sétif le 17 avril dernier, dont nous détenons une copie, les parties concernées, notamment les services de sécurité, sont appelées à appliquer cette décision. A noter que les services de l’APC ont prolongé le contrat de location d’un mois après son expiration, soit jusqu’au 31 mars dernier. La fermeture du marché de véhicules pendant cette durée aura bien évidemment des incidences financières sur la trésorerie communale qui sera privée d’une enveloppe financière de plus de 15 milliards de centimes. En dépit de la rentabilité de ce marché considéré comme l’un des grands marchés de véhicules d’occasions dans le pays, aucune soumission n’a été enregistrée pour sa location. Selon les informations en notre possession, les services de l’APC ont décidé de revoir à la baisse le prix de location qui a été fixé à 18,3 milliards de centimes dans la première mise à prix. Le deuxième prix fixé à 15,6 milliards de centimes n’a pas attiré de soumissionnaires. Il convient de rappeler que ce marché a été cédé, l’année passée, pour un montant de 17 milliards. En plus, ce marché représente pour plusieurs centaines de pères de famille et autres jeunes une source de revenus en installant des tables et chapiteaux pour la vente de différents articles. Ces petits commerçants se retrouveront automatiquement sans aucune activité pour nourrir leurs familles. n