Battu 1 but à 0, il y a 8 jours chez le CS Constantine, lors de la demi-finale «aller» de Coupe d’Algérie, le CR Belouizdad tentera de refaire son retard, aujourd’hui à partir de 16h00, au stade 20-Août 1955. Un « acte II » qui s’annonce prometteur. En forme, le « Chabab » compte s’offrir une 11e apparition dans l’étape ultime du tournoi populaire. En face, les Clubistes visent une inédite finale dans l’épreuve finale. Un stade qu’ils n’ont jamais atteint.

Un but à refaire pour prolonger l’aventure, c’est ce que les « Rouge et Blanc » devront  réaliser cet après-midi. Au vu des derniers résultats des Belcourtois, qui seront soutenus par leur fervent et bouillon public dans l’antre de Ruisseau, la mission ne semble pas impossible. Les poulains de Abdelkader Amrani, ancien coach des « Sanafir » avec lesquels il a remporté le championnat la saison écoulée, sont parvenus à s’extirper de la zone du danger et augmenter considérablement leur chance de maintien en Ligue 1 Mobilis. Pourtant, ils ne sont pas beaucoup à avoir cru en ce redressement des Belouizdadis scotchés à la dernière place jusqu’à la 22e journée. On parle d’un club qui ne comptait que 10 points après la fin de la première partie de la saison. Toutefois, les choses sont allées pour le mieux depuis. Les coéquipiers de Bechou ont retrouvé le plaisir de jouer ensemble. Ça leur a permis de réaliser de bonnes performances. Aujourd’hui, après 26 journées, ils pointent à la 10e place avec 30 points et un match en retard à disputer. Ils pourraient se mettre définitivement à l’abri de la ligne de flottaison en comptant jusqu’à 5 points à 4 rounds de la fin.

Aux portes de la finale
Au sortir de la rencontre du championnat, remportée contre le NA Hussein-Dey dimanche dernier, l’entraîneur adjoint des « gars de Laâquiba », Lotfi Amrouche, semblait tourné vers ce rendez-vous contre le team de l’antique Cirta : «Maintenant, les joueurs ne doivent penser qu’à notre prochain match. Il s’annonce très important. Nous sommes à quatre-vingt-dix minutes de la finale. Ils doivent se donner à fond à l’entraînement pour être dans une excellente forme le jour J.» 
En effet, la fraîcheur physique sera déterminante pour l’issue de cette explication entre les deux prétendants du jour car ils ont joué un paquet de matchs en l’espace de quelques jours. Un rythme effréné mélangé à une programmation brouillonne qui a cassé la dynamique de plusieurs clubs. Le mental et l’envie d’aller jouer la finale de la 55e édition de l’Auguste Dame. Du côté du sigle de la Ville des ponts suspendus, l’envie de passer l’écueil des algérois est bien là. Surtout que les Clubistes tiennent la corde et ont l’avantage après mes 90 premières minutes. « On a déjà joué une mi-temps à Hamlaoui où on a gagné 1 à 0 face au CRB. Maintenant on doit confirmer ce succès au match retour ce mercredi », a noté le driver Denis Lavagne. Le technicien français juge qu’ « on a les moyens de marquer car si on veut aller en finale, on doit surprendre le CRB. Tous les joueurs sont animés d’une volonté de fer pour aller en finale de la Coupe d’Algérie. Tout pour faire entrer le CSC dans l’histoire dans cette compétition populaire qui a son charme et qui reste le rêve de toute la famille sportive du club. » Au vu des discours, les deux formations  tiennent à durer dans cette compétition. Les débats devraient être animés dans la « couzina » comme la surnomme les amoureux du CRB.