Le Groupe industriel des ciments d’Algérie (GICA) a effectué une opération d’exportation de ciment (clinker) de 15 000 tonnes à destination la Côte d’Ivoire.
Une opération d’exportation de quelque 15 000 tonnes de clinker (un constituant très essentiel du ciment) est en cours à partir au port de Ghaza et (Tlemcen) par le Groupe industriel des ciments d’Algérie (Gica) à travers sa filiale, la Société de distribution de matériaux de construction (Sodismac). C’est ce qu’a indiqué, hier, M. Setiti, le président-directeur général de Sodismac lors d’une rencontre avec la presse.
Il indiquera que « dans le cadre des opérations d’exportation pour l’exercice de 2019, et dans l’objectif de diversifier les sources d’approvisionnement, nous sommes actuellement en train de réaliser une opération d’exportation du port de Ghaza et de
15 000 tonnes de clinker vers la Côte d’Ivoire », soulignant que « le clinker exporté est produit au niveau de la cimenterie du groupe Gica, située à Beni Safi (Aïn Témouchent). Il précisera qu’actuellement le groupe cible « le marché de l’Afrique de l’Ouest ».
M. Setiti a souligné que sa société a réalisé une quinzaine d’opérations d’exportations à travers différents ports d’Algérie depuis mai 2018. Plus de 500 000 tonnes de clinker ont été exportés vers l’Europe.
Pour lui, ce sont des chiffres « très encourageants » en matière d’exportation, déclarant « pour le marché local, également, nous avons évolué à travers une série de mesures à même d’attirer beaucoup plus de clients et répondre à leurs préoccupations ». Il s’agit, selon lui, d’un rapprochement du client à travers la communication notamment, mais aussi faciliter l’accès du client aux différents produits et faciliter les modalités pratiques notamment en matière de paiement et de livraison.
Avec ces opérations d’exportation, l’Algérie est passée d’un grand importateur de ciment à un pays exportateur, grâce à la politique tracée par les pouvoirs publics, qui a permis le développement d’une véritable industrie cimentière.<