Le terrorisme routier continue à sévir sur les axes routiers de la wilaya d’Oum El Bouaghi en dépit des campagnes de sensibilisation organisées par diverses structures (gendarmerie, police, Protection civile, associations…) et la présence des éléments de sécurité routière sur les divers axes. C’est une fin de semaine dramatique qu’a vécue la wilaya d’Oum El Bouaghi par le nombre de victimes décédées dans les accidents de la route. Pas moins de 6 morts et 5 blessés ont été dénombrés par les services de la Protection civile. Ainsi la violente collision survenue jeudi en début d’après-midi sur la voie d’évitement de la ville de Aïn Fakroun (25 kilomètres à l’ouest d’Oum El Bouaghi) entre un camion de type Chakman et un véhicule léger Dacia Logan a causé la mort de 5 personnes sur place, âgées de 21 à 33 ans. Ce tragique accident a secoué la quiétude habituelle de la ville de Aïn Fakroun. Une enquête a été diligentée par les services compétents pour déterminer les circonstances exactes de ce drame. D’autre part le dérapage, suivi du renversement, mercredi matin, d’un véhicule de type Logan, sur l’axe Sigus -Khroub de la RN 10, plus exactement au lieudit Bir Chamonti, a fait 6 victimes, dont un décès. Par ailleurs, le corps sans vie de A. L. 58 ans a été retrouvé mercredi en début de soirée à proximité de la mosquée de la cité du 24 février de Aïn Mlila (61kilomètres à l’ouest d’Oum El Bouaghi).