A l’instar des autres wilayas, à Tlemcen, des avocats ont organisé, mercredi 17 avril, un sit-in sur le parvis de la Cour de justice pour réclamer une justice libre. « Le peuple source de tous les pouvoirs », « Notre crédo est la construction d’un Etat de droit » étaient, entre autres, les mots d’ordre retenus pour la circonstance, aux côtés des slogans « Non aux interférences, ni aux interventions de qui que soit pour une défense libre et juste ». Les avocats, menés par leur bâtonnier, scandaient fort « Nous voulons une justice indépendante, sans pression, sans clientélisme ! ». Les robes noires ont réclamé à cette occasion l’ouverture d’enquêtes sur les affaires de corruption, un fléau qui a miné l’économie nationale et la stabilité sociale. Par ailleurs, il y a lieu de rappeler le communiqué controversé du bureau du bâtonnier auprès du Palais de justice de Tlemcen, diffusé le 3 février 2017, sommant les avocats de cesser tout usage des réseaux sociaux (Facebook, Twetter, Youtube…). L’oukaze qui avait suscité, l’on se rappelle, des réactions d’indignation et un tollé général auprès du barreau, stipulait que tout usage des réseaux sociaux à partir du 5 février serait sanctionné… Pendant ce temps, sur la place Emir Abdelkader « Blass », les étudiants tenaient un grand rassemblement où étaient brandies des pancartes portant des slogans appelant au changement du système «L’Algérie en urgence», «L’Algérie a besoin de vous», «Etudiants et citoyens»…E. H. T.