La Journée internationale du livre et du droit d’auteur, initiée par l’Unesco, est célébrée depuis son officialisation en 1995, le 23 avril de chaque année. Elle sera célébrée cette année dans le monde, avec pour capitale symbolique la ville de Sharjah, aux Emirats arabes unis. La ville d’Alger sera également présente au rendez-vous à travers la médiathèque de l’Institut français d’Alger (IFA), ayant annoncé sur son site internet le lancement d’une manifestation littéraire devant se prolonger jusqu’au 20 juillet prochain. En effet, le programme devrait permettre au public d’adhérer au «Cercle des poètes » de la médiathèque mais également de partager «son talent» avec d’autres passionnés de littérature et de poésie.
Les organisateurs invitent le public à «partager vos textes avec des passionnés de littérature (…), sortir votre talent de l’ombre», et ajoutent, par ailleurs, que le rendez-vous littéraire sera officiellement lancé le samedi 27 avril dès 14h30, à l’occasion d’un après-midi dédié au livre comme «passerelle entre les différents peuples et les cultures diverses du monde», ou encore «lanterne qui nous guide depuis des siècles pour sortir des tunnels obscurs de l’ignorance».
Le programme devrait ainsi être l’occasion de lectures d’extraits d’œuvres de René Char «Aromates chasseurs», Boris Vian «Je voudrais pas crever», Arthur Rimbaud « les Illuminations », Charles Baudelaire «les Fleurs du mal», ou encore de Tahar Ben Jelloun «les Pierres du temps». La deuxième partie du programme, étant, quant à elle, ouverte aux participations des membres du «Cercle des poètes». Quant à la célébration de la Journée internationale du livre et du droit d’auteur dans le monde, cette 24e édition mettra à l’honneur les langues autochtones, avec pour objectif «de rappeler leur rôle essentiel dans l’expression de la diversité culturelle», précise l’Unesco. En ajoutant que le livre «permet de rapprocher les peuples autour d’un héritage universel, tout en préservant et valorisant leur culture, leur identité et leur langue». La journée du 23 avril choisie dès 1995, étant pour rappel «une date symbolique de la littérature universelle », marquant notamment la commémoration des disparitions de trois illustres auteurs, William Shakespeare, Miguel de Cervantès et Inca Garcilaso de la Vega. La ville émiratie de Sharjah ayant pour sa part été choisie pour «la nature très innovante, complète et inclusive de sa candidature», note l’Unesco et qui s’articule, cette année, autour «de six principaux thèmes : solidarité, lecture, patrimoine, sensibilisation, édition et jeunesse».