Après la première affiche des demi-finales «aller», disputée hier entre l’ES Sétif et la JSM Béjaïa, la deuxième demie de Coupe d’Algérie se jouera aujourd’hui (17h45). Elle mettra aux prises le CS Constantine et le CR Belouizdad au stade Chahid-Hamlaoui. Un duel qui s’annonce équilibré entre deux clubs qui visent à rallier l’étape finale.

Après son élimination en quarts de finale de la Champions League CAF, le CS Constantine tentera de se racheter lors de la réception du CR Belouizdad aujourd’hui. Ayant vu la campagne africaine s’arrêter, les Constantinois vont certainement se rabattre sur l’auguste dame afin de réaliser une bonne fin de saison et faire oublier le ratage continental à leurs supporters.
Pour cela, ils devront se défaire d’un «Chabab» qui est décidé à rallier la finale du tournoi national qu’il a gagné à 7 reprises. Surtout qu’il affiche une bonne forme  depuis le début de la deuxième moitié de saison. Sous la coupe de Abdelkader Amrani, ancien coach des CSC avec lequel il a été sacré champion d’Algérie la saison dernière, les Belcourtois n’ont perdu qu’une seule fois en 14 rencontres pour 8 victoires et 5 nuls. Le seul revers (0/1) a été concédé contre le NA Hussein-Dey en quart de finale «aller» de coupe avant de s’imposer 3 buts à 1 lors de la seconde manche.

Risque de surrégime pour les Clubistes
Les Belouizdadis, qui avaient menacé de boycotter la demie dans le cas où la Commission  d’organisation du tournoi décalerait le match de 24h sous demande des Clubistes, ont obtenu gain de cause et joueront cette rencontre en temps prévu. Une petite victoire pour s’éviter un calendrier infernal sachant que les «Rouge et Blanc » joueront 3 rencontres lors des 8 jours à venir en comptant l’«acte II» de cette demie retardé, quant à lui, d’une journée. Il se tiendra le 24 du mois en cours. Cependant, le déplacement dans l’antique Cirta ne s’annonce pas de tout repos pour les « gars de Laâquiba » même si leurs hôtes ne seront pas dans les meilleures dispositions psychologiques après l’élimination en C1 par l’ES Tunis. « À ce stade de la compétition, il n’est plus question de parler de match facile. Toutes les équipes arrivées à ce stade de la compétition restent redoutables. Et puis, en face, il y aura le CS Constantine, qui n’est autre que le champion en titre. Une équipe qui réalise une saison encourageante dans toutes les compétitions. D’ailleurs, ils viennent de se faire sortir en quart de finale de la Ligue des champions d’Afrique par un géant du Continent, l’ES Tunis », a noté Balegh, l’ailier Belouizdadi. Aussi, les organismes pourraient bien souffrir de cet aller-retour décevant en Tunisie. Pour rappel, la délégation des « Vert et Noir » est revenue dimanche en Algérie pour préparer cette explication avec les Algérois en 48h. Une vraie course contre la montre.n