Selon un communiqué de presse émanant de la cellule de communication des services des Douanes, dont le siège se trouve à Annaba, les douaniers en faction au niveau du poste de police d’Oum Teboul, dans la daïra d’El Kala, wilaya d’Annaba, ont réussi à avorter un tentative d’introduction d’une importante quantité de comprimés de psychotropes. Au total, 946 comprimés ont été saisis lors de la fouille d’un véhicule, une Ford, d’un passager qui revenait de Tunisie. Le mis en cause a été conduit au poste de police puis remis au service de la PAF, dont l’officier de service a établi à son encontre un P-V afin de constituer son dossier judiciaire pour le présenter devant le procureur de la République du parquet primaire d’El Kala. Le mis en cause a dénoncé ses deux complices qui ont été aussi verbalisés. Selon la même source, au cours de la même semaine, les mêmes douaniers ont appréhendé un contrebandier en possession de deux comprimés de psychotropes et 300 montres intelligentes. L’auteur voulait les faire sortir du territoire pour les vendre en Tunisie. Par ailleurs, selon le coordinateur de la cellule de communication de la Sûreté de wilaya, le lieutenant Karim Labidi, un repris de justice a été appréhendé par les éléments de la brigade judiciaire de la Sûreté de daïra de Bouhadjar, à l’extrême sud-est du chef-lieu d wilaya El Tarf. Le mis en cause a à son actif plusieurs affaires, notamment des agressions, vols et cambriolages de propriétaires absents, plaintes de voisins, etc. Il est à signaler que le mis en cause a opposé une résistance avant son arrestation et a tenté à plusieurs reprises de s’échapper avant d’être finalement maîtrisé. Ce repris de justice, de trente ans, que la population bouhadjarie craint, a été immédiatement présenté devant le magistrat instructeur qui l’a écroué à la prison civile d’Aïn Khiar dans la commune d’El Tarf. M. B.