Pour la seconde fois, dimanche, des groupes d’habitants de la commune de Hassi Zahana, relevant de la daïra de Ben Badis distante du chef-lieu de Sidi Bel Abbès de 40 km, ont cadenassé le siège de leur APC pour exiger le départ de son président incapable de gérer ses affaires et de répondre aux préoccupations de sa population. Le mouvement de protestation a été soutenu par sept membres élus de l’Assemblée populaire communale qui ont déposé une démission collective, a-t-on appris. Les démissionnaires reprochent à leur tour à leur président ses décisions unilatérales et sa mauvaise gestion des affaires de la commune qui ne vont pas dans l’intérêt de la population. Ils l’accusent également d’avoir effectué une transaction douteuse de pièces de rechange pour le parc de l’APC, qui s’élève à des millions de centimes. Les manifestants ont refusé de discuter avec la chef de daïra de Ben Badis venue l’après-midi discuter de leurs préoccupations et ont menacé de dresser une tente devant le siège de l’APC, où ils resteront jour et nuit, jusqu’au départ du responsable « incompétent ». Par ailleurs, l’APC de Lamtar a été rouverte l’après-midi par les citoyens après la promesse de la chef de daïra de Ben Badis d’afficher la liste des bénéficiaires des 110 logements sociaux locatifs dans un délai de 15 jours, qui prendra effet à partir de lundi. n