Un total de 1.258 immeubles parmi 14.039 immeubles répartis sur 43 communes de la wilaya de Batna a fait l’objet d’une opération de réhabilitation, a-t-on appris dimanche auprès des services de la wilaya. L’opération, inscrite dans le cadre du programme de mise à niveau du parc d’habitat local vise à apporter une touche esthétique à ces habitations et réaliser des travaux d’étanchéité, de peinture extérieure et la reprise des toitures, a précisé la même source. L’opération qui a été confiée à l’Office local de promotion et de gestion immobilière (OPGI) a nécessité la mise en place d’une enveloppe financière évaluée à 800 millions DA, dans le cadre du financement du programme de taxe sur l’habitat. L’initiative, à laquelle ont pris part 183 entreprises locales de réalisation, a permis de générer 2.745 postes d’emploi temporaires, a ajouté la même source qui a indiqué que le suivi des chantiers ouverts dans les localités concernées a été effectué par 25 bureaux d’études spécialisés. La concrétisation de ce projet, accueilli favorablement par les citoyens, a contribué à améliorer l’image de certains vieux immeubles de plusieurs quartiers du chef-lieu de wilaya, à l’instar des habitations des cités Bouzourane et du quartier du colonel Amirouche, a affirmé la même source. A signaler que le parc du logement de la wilaya de Batna dispose actuellement de 310.479 unités, après la réception de pas moins de 15.521 logements, tous types confondus au cours de l’année précédente.

Timiaouine
Saisie de
10 kg de kif et 280 unités de boissons alcoolisées de marque Striker
de Timiaouine, RACHID ROUKBI
Les éléments de la brigade des douanes algériennes de Timiaouine, en étroite collaboration avec un détachement de l ‘ANP et de la Gendarmerie nationale, ont procédé ces derniers jours, à la saisie de 10 kg de kif, 57 petits sacs contenant un produit susceptible d’être un stupéfiant «BANGO» et 28O unités de boissons alcoolisées de marque «Striker» que détenaient des ressortissants étrangers, dans un quartier de la ville de Timiaouine. Cette opération qui entre dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la commercialisation des stupéfiants s’est soldée par une infraction, où l’amende encourue est estimée à
6.854. OOO, OO DA.