L’activité au sein de l’Assemblée populaire communale (APC) de Ain Berda, dans la wilaya de Annaba, est actuellement bloquée occasionnant des désagréments aux citoyens de cette collectivité locale, qui ont du mal depuis plusieurs semaines à régler leurs affaires courantes, a constaté l’APS, hier, au siège de cette commune.
Ce blocage observé depuis deux mois, est consécutif à un conflit existant entre les élus et le président de l’Assemblée populaire communale, et qui a amené la majorité des membres du conseil (13 élus sur 19) à exiger la démission du président de l’APC lequel refuse de faire la moindre concession à ce sujet, ont précisé, à l’APS, des élus de cette Assemblée. Le différend est relatif à «la mauvaise gestion des affaires communales par le président de l’Assemblée et ses décisions unilatérales», relèvent ces mêmes élus qui demandent aux autorités de la wilaya d’intervenir pour mettre un terme à ce conflit.
L’APS a tenté de joindre le président de l’APC de Ain Berda, qui a quitté son bureau pour se rendre dans l’une des délégations urbaines de la commune, mais en vain.
La persistance du blocage ayant occasionné un arrêt quasi total de l’activité de la commune de Aïn Berda a suscité un sentiment de colère chez les citoyens, en particulier les personnes ayant besoin de retirer des documents d’état civil. n