Dans un communique publié dimanche soir sur son compte facebook, RAJ (Rassemblement Action Jeunesse) a dénoncé l’interpellation par les services de sécurité, samedi dernier, de ses militantes et celles du MDS et les « comportements d’un autre âge » qu’elles ont subies. Le texte, signé par le président de l’organisation, Fersaoui Abdelouahab(photo en haut, à droite), mentionne que « la police a procédé au commissariat de Berraki à Alger à la fouille corporelle avec déshabillement des militantes par une policière chose qui n’est pas totalement adaptée à ce genre d’interpellations« .

Capture écran du compte facebook de RAJ

De son côté Fethi Ghares, Coordinateur national du MDS, a également dénoncé ce qu’ont subies les adhérentes de son parti.

Capture écran de la vidéo de Fethi Ghares

« Les militantes ont été emmenées vers un poste de police et ont été déshabillées (…) Ces gens n’ont aucune relation avec notre culture » a-t-il affirmé dans une vidéo publiée sur son compte facebook.

Plus de détails dans nos prochaines éditions