La majorité des membres de l’Instance présidentielle du Front des forces socialistes (FFS) ont refusé la démission de Hakim Belahcel de son poste de Premier secrétaire national de cette formation politique, a indiqué lundi un communiqué du parti repris par l’APS.

L’Instance présidentielle, réunie dimanche, « a décidé dans sa majorité le rejet de la démission de M. Belahcel et son maintien dans le poste de premier secrétaire du Parti », indique le communiqué signé par le coordinateur de cette instance, Ali Laskri.

Contacté par l’APS, M. Belahcel a indiqué que les membres de l’IP dans sa majorité « m’ont contacté pour me renouveler leur confiance et rejeter ma démission ».

« Je vais revenir probablement sur ma décision de démission, puisque c’est la majorité des membres du Conseil national ainsi que de simples militants du parti qui m’ont prié de le faire », a-t-il assuré.

Evoquant l’installation d’un comité de coordination provisoire qui se chargera de la préparation du Congrès national ordinaire du parti, constitué selon lui de 25 membres seulement du Conseil national, M. Belahcel a relevé que seule la majorité des membres de l’IP pouvait convoquer un congrès ordinaire du parti, donc « leur action est contraire aux statuts ». 

Lire également l’article de « Reporters » en cliquant ICI

 M. Belahcel avait annoncé dimanche sa démission de son poste afin, avait-il écrit, d' »empêcher de ternir davantage la réputation du parti » qui connait une crise interne.

A la tête du FFS depuis un mois, M. Belhacel avait indiqué également avoir pris cette décision pour « empêcher de ternir davantage la réputation de notre cher parti ».