Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi a officiellement annoncé, dans un communiqué reçu par notre Rédaction, le lancement du concours de la deuxième édition du Prix international Mustapha-Kateb des études sur le théâtre algérien, qui se déroulera cette année sous le thème «Réception d’une représentation théâtrale en Algérie». Cette nouvelle édition vise en outre à soutenir la recherche et à ouvrir la voie aux étudiants pour suivre l’évolution des planches algériennes, ainsi que de recueillir, étudier et suivre les performances et la pratique théâtrale en Algérie. Les organisateurs ont également mis en exergue quelques conditions pour les intéressés à ce concours, en précisant que «le concours est ouvert à tous les chercheurs et universitaires de toutes les nationalités», «les études sont proposées dans l’une des langues suivantes, arabe, amazigh, français et anglais, en ce qui concerne la production et la pratique théâtrale en Algérie», ou encore que « ces études sont liées aux productions réalisées de 1990 à nos jours ». La présentation de la recherche doit être appuyée par le support audiovisuel ou par un autre moyen requis par la recherche, et l’étude ne doit pas comporter moins de 7 000 mots et pas plus de 12 000 mots. Pour l’envoi du document, il doit être adressé au nom de «Monsieur le Directeur général du Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi, à l’adresse Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi, Port-Saïd, Alger, code postal 21600, ou par mail prix.mustaphakateb@gmail.com. Il est précisé que le dernier délai pour le dépôt des candidatures est fixé au 11 décembre 2019. Concernant les résultats, ils seront donnés lors de la prochaine édition du Festival national du théâtre professionnel d’Alger. Les prix seront dotés de 500 000 DA, 300 000 DA et 200 000 DA. Pour plus d’informations, les candidats devront consulter le site www.tna.dz Le même communiqué mentionne que les objectifs de ce prix sont d’encourager et de motiver les chercheurs à étudier les «transformations de la dramaturgie algérienne au niveau des textes, des performances, des expériences et des orientations théâtrales» et de mettre en évidence «les caractéristiques artistiques et esthétiques du théâtre algérien, ainsi que ses enjeux intellectuels et ses caractéristiques humaines ».