Convoqués en session extraordinaire, hier, à la Maison des Fédérations à Dely-Ibrahim (Alger), les membres de l’Assemblée générale de la Fédération algérienne de tir sportif (Fats) ont procédé à l’installation des commissions de candidatures et de recours. Aussi, la date de l’assemblée générale extraordinaire élective (AGExe) a été fixée au mardi 23 avril au même lieu. La Fédération algérienne de tir sportif est sans président depuis le 27 février dernier.

En effet, les membres de la Fats avaient rejeté les bilans moral et financier de l’exercice 2017, lors de l’AGO) tenue le 27 février dernier à la Maison des Fédérations de Dely-Ibrahim (Alger). «Ce rejet a été motivé par le fait qu’aucune compétition n’a été organisée au cours des deux dernières années» avait expliqué le Président de la Ligue de Batna, Mahmoud Djabri.
Un refus qui a immédiatement provoqué le départ de l’ancien président, Ali Hamlat, car l’article 30 des règlements en vigueur stipule qu’en cas de rejet des bilans moral et financier, la mission de l’ancien bureau prenait aussitôt fin. D’ailleurs il a connu de nombreux conflits avec les membres de son bureau fédéral, au point où sept sur les huit qui le composent ont sollicité le 14 janvier 2018 à ce que la confiance lui soit retirée, pour «mauvaise gestion».

Le SG chargé de régler le problème
C’est alors que le 6 avril dernier, une réunion a eu lieu à Alger. Au cours de cette dernière, il a été décidé d’organiser les deux assemblées générales de l’instance. Une AG servant à installer les commissions de candidatures et de recours puis à élire un nouveau président pour la Fats, en remplacement de Ali Hamlat. «C’est le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) qui m’a chargé de régulariser la situation de la Fédération algérienne de tir sportif. J’ai commencé par m’entretenir avec différents membres de l’assemblée générale, pour comprendre ce qui s’est passé pendant les deux dernières années, tout en prenant connaissance de leurs doléances, et c’est à partir de là que j’ai pu agir» a déclaré à ce moment-là, le secrétaire général par intérim de la Fats, Abdelkrim Medjhoum. «J’ai profité de ma discussion avec certains membres de l’assemblée pour leur conseiller de se réunir au moins une fois tous les deux mois, en discutant régulièrement avec les Ligues et les clubs pour essayer de relancer cette discipline qui, faut-il le rappeler, est à l’arrêt depuis deux ans», a jouté le même responsable, en assurant que le nouveau président et les membres du son bureau seront élus suivant les règlements en vigueur.

Le 16 avril comme dernier délai pour postuler
C’est ainsi que lors de l’AGex d’hier, les 29 membres présents dont 16 présidents de ligues ont procédé d’abord, à la désignation de Leïla Ould-Kablia, présidente de la commission des candidatures, composée de trois membres, avant de passer à la Commission de recours, constituée de Djenane Mohamed et Ferat Ahmed. Cette AGEx a été dirigée par le secrétaire général par intérim de la Fats, Abdelkrim Medjhoum, mais en l’absence d’un représentant du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS). Le SG par intérim a annoncé à l’issue de cette AGex que «La Commission de candidatures reçoit les dossiers de candidatures pour le poste de président et du bureau fédéral à partir de ce dimanche. Le dernier délai de dépôt des candidatures est fixé au 16 avril. La Commission de recours prendra ensuite le relais, le 20 avril avant de procéder à l’affichage de la liste des candidats deux jours plus tard.  Quant aux élections, précise M. Medjhoum, elles se dérouleront le 23 avril.».

Refus de la levée de l’inéligibilité
Saisissant cette occasion de l’AGex et suite à la décision du nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Raouf Beranoui, de lever l’inéligibilité dont ont été frappés des présidents de fédération, des membres de l’assemblée ont appelé le ministre pour ne point lever l’inéligibilité aux anciens membres et présidents. Selon eux, ces personnes visées sont poursuivies en justice et impliqués dans des affaires de mauvaise gestion. Le président de la Ligue de Tizi-Ouzou, Tagzirt Kamel, a indiqué que «Nous avons tous les dossiers concernant les personnes impliquées dans des affaires de justice mais elles n’ont jamais été condamnées. Ces personnes sont en train de préparer leurs dossiers pour occuper une nouvelle fois le poste de président de la Fats. Nous avons préparé une requête pour dénoncer ces gens devant les instances judiciaires compétentes», a-t-il conclu.