Un retard d’un but à refaire mais un avantage de 2 buts est exigé pour le CS Constantine, qui anime ce soir (20h00) le quart de finale « retour » de la Ligue des Champions CAF, afin de se qualifier au prochaine tour. Un duel qui l’opposera à l’Espérance Tunis, tenant du titre, au stade Radès. Battu 3 buts à 2 au stade Chahid Hamlaoui, les « Sanafir » devront l’emporter par plus de 2 buts ou gagner avec un écart d’un but en marquant 4 fois ou plus s’ils veulent se hisser en demies. Pas mince affaire…

Les Clubistes, à l’image de leur driver Denis Lavagne, veulent croire à un renversement de la situation. Les Constantinois espèrent surprendre les Tunisois chez eux et ne se rendent pas en victime résignée chez les voisins. L’entraîneur en chef de l’unique représentant algérien toujours en lice dans les tournois africains est «persuadé que si mes joueurs se montrent soudés, solides et solidaires et volontaires au même temps, on peut créer l’exploit à Radès et revenir au pays avec le billet qualificatif» mais il reconnaît que «la rencontre ne sera pas facile, mais on a un groupe capable de relever le défi et de battre l’ES Tunis chez lui et devant sa galerie.» A l’aller, le technicien français a dû se passer des services de Belkacemi et Lamri. La donne ne changera pas pour cette seconde manche puisque les deux joueurs ne seront pas opérationnels : « J’aurais souhaité bénéficier des services de Lamri et Belkacemi face à l’EST, ce samedi, mais c’est bien dommage puisque les deux joueurs sont toujours blessés et seront out pour ce match retour. Leur absence a chamboulé mes plans, mais fort heureusement, j’ai récupéré Djabout et Abid et aussi Beldjilali », regrette Lavagne.
L’EST ne lâchera pas le steak
En face, les « Sang et Or » sont en ballotage très favorable. Avec un succès et trois buts inscrits à l’extérieur, les Espérantistes ont déjà un pied dans le carré d’as. Toutefois, Tarek Arama, manager général du team de l’antique Cirta, est convaincu que son équipe a toujours des chances de redresser la barre : « Les gens se trompent s’ils pensent qu’on est éliminés de la Ligue des champions africaine. Comme ils nous ont battus au match aller, on peut les battre à Radès. On a une équipe solide capable de relever ce défi et de créer l’exploit en se qualifiant en demi-finale. Aux joueurs de croire en leurs capacités, pour aller de l’avant et se donner à fond car ils peuvent s’imposer et passer l’écueil de l’ES Tunis avec succès », note-il. C’est pour dire que l’espoir fait vivre même quand il est infime. Pour sa première participation en Ligue des Champions CAF, le CSC a déjà pu s’imposer à trois reprises loin de ses bases. C’était contre les Gambiens du Gamtel FC (0/1) et les Ougandais du Vipers SC toujours sur le même score lors des tours préliminaires ainsi que chez le Club Africain pour le même tarif en phase de poules.
Al Ahly SC en quête d’un miracle
Cette fois, l’adversité est plus significative parce qu’il s’agit d’une rencontre couperet et de la formation détentrice de la couronne africaine. Aussi, le « Taraji », qui a fait son entrée en lice lors de l’ultime tour d’écrémage, a remporté ses trois sorties à domicile sur le score de 2 buts à 0. C’est pour dire qu’il n’est pas facile de faire trembler les filets tunisiens.
Néanmoins, en football, il y a souvent des matchs « sans ». En témoigne le quart de finale « aller » raté d’Al Ahly SC, finaliste malheureux de la dernière édition, en Afrique du Sud. Les Cairotes ont été balayés 5 buts à 0 par Mamelodi Sundowns. Ils animeront l’ « acte II » cet après-midi (17h00) au Caire en quête d’un miracle. Ça sera le cas du TP Mazembe et Wydad Athletic Club qui seront hôtes du Simba SC et Horaya dans l’ordre. Les quatre prétendants s’étaient quittés sur un score nul et vierge il y a une semaine. n

Programme des 1/4 finale « retour »
de la Champions League CAF :
Espérance Tunis – CS Constantine (20h00)
TP Mazembe – Simba SC (14h00)
Al Ahly SC – Mamelodi Sundowns (17h00)
Wydad Athletic Club – Horaya (20h00)