L’armée soudanaise a annoncé, jeudi, la mise en place d’un conseil militaire de transition pour deux ans pour succéder au président destitué Omar el-Béchir et avoir décidé de la suspension de la Constitution dans le cadre de mesures visant à assurer la sécurité et la stabilité dans le pays, secoué par un vaste mouvement de contestation depuis décembre 2018, ont rapporté des médias locaux.

« Les forces armées soudanaises prendront le pouvoir avec l’appui du peuple afin de permettre aux Soudanais de vivre dans la dignité« , a indiqué dans un communiqué lu à la télévision d’Etat, le vice-président et ministre de de la défense Awad Ahmed Benawf. « J’annonce, en tant que ministre de la Défense, la chute du régime et le placement en détention dans un lieu sûr de son chef, Omar el-Béchir« , a ajouté le ministre de la Défense faisant état également de l’instauration d’un état d’urgence de trois mois et d’un couvre feu d’un mois de 22H00 (20H00 GMT) à 04H00 (02H00 GMT) à travers le territoire national. « Nous avons proposé à M. Béchir, à plusieurs reprises, des alternatives, mais nous nous sommes heurtés à une volonté de résoudre le problème en utilisant l’appareil de sécurité qui peut conduire à de grosses pertes« , a déploré dans ce contexte M. Benawf.

Lire également l’article de « Reporters » en cliquant ICI